REFLEXION

LIBYE : Et si Kadhafi avait prévu de faire sauter Tripoli ?

Selon un émissaire russe, le colonel Kadhafi aurait mis sur pied un plan suicidaire si les rebelles entrent dans Tripoli : faire sauter la ville.



LIBYE : Et si Kadhafi avait prévu  de faire sauter Tripoli ?
La politique de la terre brûlée. Il semblerait que Mouammar Kadhafi l'envisage pour sa propre capitale, Tripoli. Selon Mikhaïl Margelov, un émissaire russe qui revient de Libye, le régime libyen aurait en effet mis sur pied un plan totalement suicidaire si des rebelles venaient à marcher sur la ville : la faire sauter en envoyant des missiles. Le diplomate du Kremlin exprime ses craintes dans un entretien au journal Izvestia, l'un des plus grands quotidiens russe.« Le Premier ministre libyen m'a dit à Tripoli : si les rebelles prennent la ville, nous la couvrirons de missiles et la ferons sauter », détaille-t-il avant de poursuivre : « Je crois que ce genre de plan suicidaire de la part Kadhafi existe effectivement ».Pour appuyer l'idée selon laquelle un tel plan est possible, Mikhaïl Margelov évoque l'armement du colonel. « Kadhafi n'a pas utilisé un seul missile sol-sol, et il en a beaucoup. Cela incite à douter qu'il manque d'armes. Théoriquement Tripoli peut manquer de munitions pour les tanks et les armes légères, mais le colonel a des missiles et des explosifs en quantité », explique-t-il.

Les rebelles à 80 km de Tripoli
Alors qu'Hillary Clinton affirmait récemment que « les jours de Kadhafi sont comptés », l'émissaire russe pense de son côté qu'il n'est plus au centre de l'échiquier et qu'il peut être court-circuité pour résoudre le conflit. « On peut parfaitement régler la situation sans le colonel, d'autant que les vrais leviers du pouvoir sont entre les mains du Premier ministre et d'autres membres du gouvernement, affirme-t-il dans le colonnes du journal. C'est précisément avec cette partie pragmatique du régime qu'il faut dialoguer. C'est à ça que nous travaillons ». Un règlement du conflit qui, maintenant, doit s'accélérer si la communauté internationale ne veut pas assister à la destruction de la capitale : mercredi, les rebelles libyens sont parvenus à 80 kilomètres à peine de Tripoli. Sur le plan des combats, les rebelles libyens consolidaient jeudi leurs positions dans l'ouest près d'Al-Assabaa, ville stratégique à 80 km au sud de Tripoli, tout en se préparant à lancer une offensive sur la ville pétrolière de Brega.Ces développements sur le terrain interviennent à la veille de la tenue à Istanbul d'une quatrième réunion du groupe de contact sur la Libye, au cours de laquelle une quinzaine de ministres des Affaires étrangères sont attendus pour discuter d'une solution politique au conflit et coordonner l'aide internationale à la rébellion.

Ismain
Samedi 16 Juillet 2011 - 11:16
Lu 396 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+