REFLEXION

LEVEE DE L’ETAT D’URGENCE ET MARCHE DU 12 FEVRIER… : Les réponses de Dahou Ould Kablia

Le ministre de l'Intérieur, Dahou Ould Kablia, a indiqué dimanche que "les marches sont interdites à Alger" avant de souligner le fait que cette interdiction s'appliquait bien à "toutes les marches" et non uniquement à celles de l'opposition.



LEVEE DE L’ETAT D’URGENCE ET MARCHE DU 12 FEVRIER… : Les réponses de Dahou Ould Kablia
Le 22 janvier, une marche du RCD (Rassemblement pour la culture et la démocratie, opposition) avait été empêchée par la police. La levée de l'état d'urgence n'est pas à l'ordre du jour mais la question pourrait se poser rapidement. C'est ce qui ressort d'une interview accordée, dimanche 30 janvier, par le ministre de l'Intérieur, Dahou Ould Kablia, au quotidien Liberté.« C’est une question qui relève des prérogatives du gouvernement et non du ministre de l’Intérieur. (...) Mais je ne veux pas me prononcer sur l’état d’urgence, si ce n’est pour dire que le gouvernement aura peut-être à examiner ce dossier pour voir si le fait qu’il soit toujours en vigueur peut apparaître positif ou si on peut s’en passer », a-t-il affirmé dans cette interview. Pour lui, le mouvement violent qui a secoué plusieurs villes du pays début janvier « n'est pas une révolte ». Le ministre de l'Intérieur reconnaît les injustices sociales et le désarroi des jeunes qui sont descendus dans la rue début janvier. « Il y a une crise existentielle chez beaucoup de jeunes. (...) Le manque de loisirs, de liberté, pas au sens politique du terme, les difficultés d’obtention de visa sont une réalité. Les jeunes se retrouvent alors à tourner en rond avec ce sentiment de frustration qui leur fait penser qu’ils sont rejetés par leur pays », a expliqué M. Ould Kablia, évoquant également les problèmes de chômage et de logement. Mais il accuse les médias et l'opposition d'avoir un discours « négationnistes » sur les réalisations de l'Etat ces dernières années. « Il faut le dire, des milieux, y compris une partie de la presse, ne mettent l’accent que sur ce qui est négatif dans l’action du gouvernement. Il y a beaucoup de choses positives réalisées depuis l’année 2000 dans de nombreux secteurs ».Selon lui, l'Algérie est loin d'un scenario tunisien ou égyptien car la révolte des jeunes était motivée par des raisons économiques et pas politiques. « En Algérie, nous n’avons pas ressenti de revendications politiques. À aucun moment et je ne parle pas seulement des événements de ce mois-ci, mais de tous les événements récents, nous n’avons décelé aucune réaction politique de la population, du moins », affirme-t-il. Et il accuse le RCD et les mouvements qui appellent à des marches, notamment celle du 12 février prochain de « récupération » de ces événements. Concernant la marche empêchée du RCD le 22 janvier dernier, il nie que les forces de l'ordre aient mis en place un dispositif spécial pour bloquer les manifestants venant des autres régions. « Il y a trois millions de véhicules qui entrent et sortent d’Alger quotidiennement. Il y a eu peut-être quelques bus détournés. (...) Mais on ne peut pas affirmer que toute la capitale était bouclée », soutient-il. La marche du RCD a simplement été empêchée parce que les manifestations sont interdites à Alger, selon le ministre. « Nous n’avons pas interdit la marche du RCD, mais toutes les marches au niveau d’Alger. (...) Aucun parti, aucune association ne peuvent maîtriser une marche, garantir qu’elle se déroule de manière pacifique », a-t-il dit. Comprendre : la marche du 12 février ne sera pas autorisée. Selon lui, assurer la sécurité d'une marche détourne les forces de l'ordre de leur mission de lutte contre le terrorisme. « Les marches et rassemblements ne sont pas interdits ailleurs. (...) Les marches à Alger non ».

Ismain
Dimanche 30 Janvier 2011 - 23:01
Lu 416 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+