REFLEXION

LEUR ECOLE MENACE RUINE : Les élèves du primaire bloquent la route



LEUR ECOLE MENACE RUINE : Les élèves du primaire bloquent la route
Un bras de fer semble être engagé entre les parents d’élèves de l’école Belaïdouni Touati et la direction de l’éducation de la wilaya. Les contestataires ont bloqué la route et l’entrée de l’établissement jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre. Pour la première fois de mémoire de mostaganemois des bambins bloquent la route pour protester contre l’état de dégradation de leur école. C’est un nouvel épisode que vit la direction de l’éducation de Mostaganem. Les enfants scolarisés au niveau de l’école Belaidouni Touati ont vécu une journée mouvementée, hier matin. En effet, aux alentours de 8h, les parents d’élèves ont bloqué la route en compagnie de leurs enfants pour protester contre la décision de fermeture de l’école et le transfert de leurs progénitures aux deux écoles voisines Benzekri et Frantz Fanon. Il aura fallu l’intervention des services d’ordre pour pouvoir rétablir la circulation, qui est restée bloquée pendant un bon moment. Les contestataires ont rencontré un responsable dépêché par la direction de l’éducation sur les lieux pour entamer un dialogue avec les parents d’élèves et dégager les solutions appropriées. Les protestataires, ont fait part à leur interlocuteur de leur crainte de voir la scolarité de leurs enfants perturbée à cause de ce transfert décidé à la dernière minute, comme elles n’acceptent pas que leur école soit fermée pendant toute la durée des travaux d’aménagement qui nécessitera selon le représentant de l’administration une durée de trois mois. Par ailleurs, les protestataires se demandent pourquoi ces travaux n’ont pas été programmés durant la période des vacances, manière de permettre aux élèves une rentrée plus paisible et sereine. Aux dernières nouvelles, aucun compromis n’a pu être dégagé, et chaque partie campe sur ses positions. A noter, que les parents d’élèves ont décidé de ne pas autoriser leurs enfants à rejoindre les deux écoles suscitées et proposent par ailleurs, à ce qu’ils soient maintenus dans leur établissement. Selon eux, les travaux n’auront aucune incidence sur la scolarité de leurs enfants. Le bras de fer demeure et aucune solution ne semble envisagée pour le moment.contacté par nos soins, le président de l’APC de Mostaganem nous a affirmé que le problème a été pris en charge au niveau de la daira et qu’une solution sera trouvée très rapidement.

Mihoub
Mercredi 20 Octobre 2010 - 00:01
Lu 613 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+