REFLEXION

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE WALI DE LA WILAYA DE MASCARA : Que reste-t-il de la grandeur du lycée Polyvalent ?

Qu’avons-nous tous à évoquer le néant et médiocrité avec tant de lyrisme sinon d’emphase tout en sachant pertinemment qu’il n’y a plus assez de force, de bonté, d’intelligence chez nos responsables pour faire le geste libérateur ? Ou plus assez d’estime pour nous et nos élèves ?



Mais comme à l’ordinaire, la pensée de la mort chez nos dirigeants locaux, nous fait du bien….en sachant que nul ne peut donner ce qu’il n’a pas que ce soit en matière de conception ou projection à l’avenir car ces mêmes responsables ne savent jamais se projeter au-delà de leurs pieds. Mais quand il s’agit d’évaluer, ils n’aiment pas la critique constructive, alors que  l’autocritique a disparu de leur lexique. Une fois que le portier ouvre le lycée Mekkioui  Mamoun, nos enfants se trouvent non dans des classes mais dans l’enfer hivernal. La toiture de ces mêmes classes, est devenue  une passoire. Le plafond commence à lâcher et tombe sur les têtes de nos élèves, voilà ce qui est devenu le lycée Polyvalent, le meilleur établissement scolaire de la wilaya de Mascara dans le temps. Honorables responsables, nos enfants ne vous  demandent  pas la charité ni l’aumône, mais d’assumer et ne pas décliner vos responsabilités, oui nos enfants sont dans des classes où les porcs ne vivent pas une heure, mais contemplent  dans les dégâts, un niveau d’instruction et scolaire enfui ……et une fuite de ces mêmes responsables à respecter leurs engagements  au minimum moral. Oui, Monsieur le wali, nos élèves réalisent d’un jour à l’autre  que vous n’assumez pas et vous ne faites pas assez bien votre devoir pour améliorer les conditions de leur scolarité. Parle, parler, et encore parler ne mène nulle part, ce qui manque est l’engagement et non pas le populisme. Oh, honorables responsables, ayez pitié pour nos enfants, faites votre devoir et cessez de vous réunir pour rien, en continuant à faire la sourde oreille  au cri de nos élèves. Vous ne savez pas prendre soin de nos enfants ni même situer les responsabilités, une simple visite à ces établissements  avant la rentrée scolaire, vous aurait permis de tracer un programme d’entretien, mais pour ce faire, il faudrait avoir des visions managériales sur le long terme.
Monsieur le wali,
Les parents d’élèves – et non les professeurs qui ne cherchent qu’à doubler leurs  revenus à exploiter les élèves à travers les cours de soutien même  dans des garages de voitures et qui  ne font pas le même  effort qu’en classe- considèrent urgent que vous preniez les mesures nécessaires permettant à nos enfants de suivre leur scolarité dans les conditions les plus normales possibles parce qu’ à chaque fois qu’il pleut, ils retournent chez eux. Est-ce normal ?
Les parents d’élèves, convaincus qu’ils ne laisseront plus de place dorénavant ni à la scolarité improvisée, ni à la médiocrité d’où qu’elle vienne- professeur, administration ou autres responsables- car nos enfants veulent étudier dans un environnement sain et organisé et leur parents devant vivre également dans un havre  de paix et de quiétude.
Donnez-leur cette chance et Polyvalent en sortira grandi !
   Pour les parents d’élèves
  Hamiani Med Toufik
 Mascara
 

Réflexion
Mardi 11 Décembre 2012 - 00:00
Lu 1530 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+