REFLEXION

LES VICTIMES SONT DES BENEFICIAIRES DE L’ANSEJ ET LA CNAC : Une entreprise fictive s’accapare de 36 véhicules et matériels de travaux publics à Oran

Une entreprise privée basée dans la commune de Bir El Djir, dans la wilaya d’Oran, chargée de la location de matériels de construction, a escroqué plusieurs citoyens ces derniers jours en mettant en location environ 36 camions, 3 machines à creuser, 4 pompes à ciment, un générateur, des pompes à air, un tracteur, un réservoir et une machine d'emballage, d’une valeur par pièce, allant de 200 millions à 800 millions de centimes en falsifiant les contrats de location avons-nous appris de sources crédibles.



Au total, ce sont pas moins de 28 personnes victimes de l’arnaque, parmi elles 15 sont originaires de la wilaya d'Oran et le reste des wilayas de Mascara, Relizane, Ain Temouchent et Blida. Toutes ces personnes auraient déposé des plaintes après avoir été victimes d’escroquerie par la société «Subisa» qui se charge de la location de véhicules et d’équipement de travaux publics, acquis dans le cadre des dispositifs d’exploitation «ANSEJ et CNAC» contre des sommes allant entre deux millions à 30 millions de centimes par mois  selon des sources concordantes. Le filon de l’escroquerie consistait en la signature d’un contrat dont «Bagdad» était le chargé de clientèle qui encaissait le montant de location pendant deux mois à quatre mois, et après une période, il réédite la signature du contrat au motif d'une erreur dans le premier contrat en ajoutant le nom d'une autre personne qui ne le connaissent pas et il signait à sa place, puis prend tout son temps à honorer le reste des mois de location comme convenu contractuellement. En conséquence, et au reçu des différentes plaintes, les services de sécurité ont mené une enquête, qui a conduit à l'arrestation de l'accusé et la récupération de deux véhicules «Foti» et «Renault Clio» 3ème génération, lors d’une perquisition du local du suspect, et un ensemble de documents contenant des informations sur les restes de l'affaire et une plaque de métal portant  les caractéristiques techniques d’une machine de fabrication japonaise, et une copie du contrat de vente de la machine de pompage. Le suspect a reconnu les faits qui lui sont reprochés après avoir été entendu, en précisant qu’il a servi juste d’intermédiaire pour le compte d’une autre personne, propriétaire du registre de commerce en travaux publics à Sidi Bel Abbés, et qui réside à Oran. L’accusé âgé de 69 ans, a été identifié, arrêté et écroué où sa défense avait demandé sa mise en liberté.

Touffik
Dimanche 14 Décembre 2014 - 17:23
Lu 996 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+