REFLEXION

LES VENTS CAUSENT DES BLESSES ET DES EFFONDREMENTS A SIDI EL HOUARI ET DERB : Des familles sortent dans la rue à Oran pour échapper à la mort

La wilaya d’Oran a enregistré depuis vendredi une baisse significative de la température et des perturbations climatiques très intenses sur les zones côtières, suivie de rafales de vents très violents qui ont créé une grande panique chez les familles vivant dans des logements fragiles.



Après que le vent ait atteint une vitesse de 80 km par heure, sur tout le territoire de la wilaya, les  vents ont causé l’effondrement de deux habitations et blessant cinq personnes dans un premier bilan des services de la protection civile. La première bâtisse s’est effondrée à Hai Boutkhil à Sidi el Houari et  a fait trois blessés, dont une femme et ses deux filles âgées de 8 et 45 ans, selon la même source. Une deuxième habitation située à la rue de Blida à hai Derb a connu le même sort d’effondrement, ce qui a causé des blessures de différentes gravités à deux femmes, où les mauvaises conditions climatiques ont engendré une grande crainte parmi les familles vivant dans des logements fragiles, où les fortes pluies et les vents violents ont entraîné des dizaines de familles à Hai Dherb et Sidi el Houari, à se retrouver dans la rue sans abri, par crainte de la mort sous les décombres de leurs habitations fragiles qui pourraient tomber sur leurs têtes à tout moment, sachant que la wilaya d'Oran a tracé un programme de déménagement des habitants qui occupent des bâtiments de fortune très fragiles, classées dans la zone rouge, mais malheureusement la malchance a prédestiné à de nombreuses familles  à vivre l'amertume de la peur de l’effondrement de leurs habitations sur leurs têtes à cause du retard constaté dans le programme de l’opération de leur déménagement.     

Touffik
Samedi 31 Janvier 2015 - 17:18
Lu 386 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+