REFLEXION

LES TERRES AGRICOLES SOUS ENQUETE A BIR-EL-DJIR-ORAN : 80 exploitations agricoles détournées



LES TERRES AGRICOLES SOUS ENQUETE A BIR-EL-DJIR-ORAN : 80 exploitations agricoles détournées
Quatre vingt exploitations agricoles ont été détournées de leur vocation initiale à Bir-El-Djir. Selon les enquêtes menées par la gendarmerie nationale, des villas de luxe ont été bâties sur les terres agricoles. La semaine dernière, onze individus ont été estés en justice apprend-on de source sûre. Il s’agit des fellahs ayant bénéficié des terres agricoles au titre des programmes de mise en valeurs par la concession qui ont profité de la loi 19/87 qui concerne l’accès de priorité du foncier agricole pour détourner des centaines d’hectares de leur vocation initial. Ils sont accusés de mauvaise exploitation et de détournement du foncier agricole qui relève du domaine prive de l’Etat vers d’autres utilisations. Dans ce sillage il y a lieu de noter que les dossiers de 11.900 exploitants de terres agricoles ont été transférés devant la justice au niveau national, pour atténuer l’impact se ses dépassements qui ont mis l’équilibre de l’écosystème en péril, un nouveau projet de loi propose une réduction significative de la durée de jouissance des terres agricoles octroyées par l’Etat, soit de 99 ans à 40 ans a été élaboré. A Oran les opérations d’assainissement du foncier agricole se poursuivent toujours, quelque 200 agriculteurs de la wilaya d’Oran avaient abandonné les terres agricoles dont ils avaient bénéficié au titre de programme de mise en valeur pour la concession. Selon un recensement effectué en 2009 dans le cadre de l’assainissement du foncier agricole. Les fellahs ayant abandonné leurs terres seront pénalisées pour le non respect du cahier de charges. Il y a lieu par ailleurs que les agents de la direction des services agricoles (DSA) poursuivent leurs enquêtes pour définir les responsabilités des dépassements constatés au niveau des Daïra d’Es-Senia, Ain El Turck et Bir El Djir. Il faut également souligner que les enquêtes menées par les agents de la direction des services agricoles ont révélé l’existence de dépassements au même titre que la commission de l’agriculture de l’APW d’Oran au niveau de plusieurs communes comme Bir El Djir, Es-Senia, Ain El Turck et à El Ansor. Des dizaines de contrevenants ont été traduits devant la justice, dans le même contexte, il faut souligner qu’une enquête menée par la direction régionale de la générale des concessions agricoles d’Oran a révélé 200 agriculteurs ayant bénéficié d’un programme de mise en valeur, ont abandonné les terres. Les dernières mesures prises pour sauvegarder ce qui reste déjà des terres agricoles par les pouvoirs publics permettront peut être d’atténuer les pratiques malsaines. Ce qui est sûr, c’est que l’Etat entend passer à la vitesse de croisière ou supérieure pour mettre peut être de l’ordre dans ce secteur sujet de toutes les convoitises sachant que la préservation de terres agricoles permettra d’alléger la facture alimentaires.

N. Bentifour
Mardi 13 Juillet 2010 - 00:01
Lu 791 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+