REFLEXION

LES STATIONS-SERVICE DANS LE COLLIMATEUR A ORAN : 300 volucompteurs passeront sous la loupe



Une vaste opération de contrôle, visant les quelque 300 compteurs volumétriques des stations de carburants, sera lancée au début de l’année prochaine, a-t-on appris de sources proches de l’antenne de l’office national de métrologie légale (ONML) d’Oran. Sont concernées par la vérification, les 70 stations-services réparties à travers toute la wilaya d’Oran y compris les 16 structures en gestion directe par l’entreprise Naftal, qui ont subi récemment des opérations de relookage. Les mêmes sources indiquent que tous les moyens humains et matériels ont été réunis pour obtenir les résultats escomptés durant cette campagne. Comme pour les taxis, dont les compteurs ont été manipulés, des compteurs volumétriques auraient été tripotés par des employés indélicats dans certaines stations-service de manière à afficher des quantités de carburant supérieures à celles réellement servies aux clients. Des anomalies avaient été constatées, affirme-t-on, sur une bonne trentaine de volucompteurs sur les 300 contrôlés durant l’année 2010 par les services de métrologie, et ce, à l’heure de l’électronique, où on imagine mal qu’un simple pompiste puisse intervenir sur des appareils d’une grande sensibilité. Faut-il, sans doute, aller chercher le responsable de la fraude plus haut. Les agents du même organisme ont également procédé au contrôle de près de 130 camions-citernes destinés au transport de carburant. Là aussi, il y avait à redire, indique-t-on, sans pour autant fournir les résultats des vérifications opérées. Le contrôle avait porté également sur des usines pour vérifier la conformité du poids, de la capacité ou du volume annoncé, comme l’huile de table, le lait, le gaz butane, etc. L’opération de contrôle ne va pas se limiter là, elle concerne également les balances et les poids utilisés par tous les  commerçants de la wilaya, qui vendent des produits à la pesée. Les contrôles seront, en effet, étendus aussi bien aux commerces de détail, de gros que des ponts-bascules servant au pesage des blés, du ciment et autres cocottes à béton prêts à l’emploi, affirme-t-on. Des brigades accompagnées appuyées par des éléments des services de sécurité vont investir le terrain dans une chasse, annoncée sans merci, contre les mauvais commerçants. Ces derniers, risquent, en cas de constat de fraude, un certain nombre de sanctions prévues par la loi, allant du simple avertissement, avec obligation de réparer leurs appareils de pesage ou de mesure, jusqu’à la fermeture provisoire ou définitive du commerce, à la présentation devant la justice, en passant par de lourdes amendes. Un programme ambitieux, certes, visant à protéger les consommateurs contre les fraudeurs, mais qui nécessite des moyens à la hauteur de la mission que se sont fixés les responsables. Et certains se demandent si ces moyens existent vraiment.  

A. Salim
Lundi 27 Décembre 2010 - 10:55
Lu 309 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+