REFLEXION

LES SCANDALES DE LA GESTION DE LA COMMUNE DE MOSTAGANEM DEVANT LA JUSTICE : Une affaire peut en cacher une autre !?

Beaucoup de zones d’ombre pèsent encore lourdement sur les mobiles occultés du limogeage spontané et spectaculaire d’un responsable à la commission des marchés de la commune de Mostaganem, survenu la semaine dernière suite à un présumé scandale se rapportant à certains projets qui ne disent pas encore leur noms, où se dernier serait impliqué dans une affaire de faux, selon certains indiscrétions. Mais la vérité, entourée de tout le mystère en raison des aspects sécuritaires de l’enquête judiciaire, est autre, car, elle ne peut se limiter au niveau d’un simple fonctionnaire de la commune, alors que les scandales financiers et moraux sont le lot quotidien de plusieurs membres de l’APC de Mostaganem, croyant toujours être à l'abride toute tracasserie judiciaire.



Quelques jours après, la clôture du dossier de la gestion de la commune par la brigade économique de la police judiciaire, le chef de la daïra et le mire de Mostaganem, ont ordonné la mise en quarantaine,  de toute l’équipe du service des marchés de la commune de Mostaganem, avant de mettre sous scellés, ledit bureau. Après cette  mesure individuelle la plus inédite du genre dans le la gestion des affaires de la commune qui a suscité moult interrogations,de nouvelles donnes ont basculé le cours de l’affaire qui continue de miner l’APC de Mostaganem avec ses scandales.
Ainsi, le dossier de la mairie, pratiquement ficelé par la police,a été transféré au tribunal d’Ain Tedèles, territorialement compétent pour  l'ouverture de l'instruction.
La prochaine étape dans cette affaire qui continue de défrayer la chronique ;plusieurs élus et fonctionnaires de l’APC, ainsi qu’un groupe d’entrepreneurs, passeront devant le juge  d’instruction pour répondre des faits qui leur sont reprochés.
La procédure régulière suivie pour ce cas de figure porte plutôt sur la suspension immédiate  des élus impliqués dans ce scandale  en attendant le verdict de la justice. Comme ce n’est pas le cas pour l’APC de Mostaganem,  les élus incriminés continuent de faire la parade dans les locaux de la mairie et jouissent des primes et des voitures de service en gagnant du temps pour blanchir leurs dossiers.
Actuellement à la commune de Mostaganem,on vit un scandale à couteaux tirés entre les élus où chacun est convaincu de l’approche de la vérité. Ils se lancent, ainsi, dans la  distribution gratuite des accusations. Mais encore, ces suspicions sont alourdies après le gel ou l’éloignement temporaire des membres de la  commission des marchés, du fait que la tradition démocratique par excellence a toujours été marquée par le remplacement d’un sortant par un successeur.
Rappelons quelques chefs d’inculpation pour ne pas entrer dans les détails par respect à l’enquête judiciaire , que une vingtaine entre élus, fonctionnaires et entrepreneurs ont été entendus par la police judiciaire durant les semaines écoulées , tous , comme témoins ou accusés dans plusieurs affaires en relation avec la gestion des projets de la commune de Mostaganem, comme celui du fameux projet de la salle de délibérations, les projets de réalisation des carrefours et jets d’eau , le projet d’aménagement de l’abattoir de Tigditt, l’aménagement des jardins  et places publiques et qui ont couté au trésor  public de centaines de milliards, ceci sans citer comme référence , certains projets qui ont consommé des avenants dépassant les 20%  , et dans certains, l’avenant a dépassé les 70% du montant réel de la soumission , ce qui est contraire à la réglementation en vigueur. 
Ces éléments compromettants et suffisants pour conduire les suspects à la prison.
 
 

Riad
Mardi 20 Janvier 2015 - 19:55
Lu 940 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+