REFLEXION

LES SALARIES A BAS ET MOYEN REVENUS : Peut-on supporter le prix du mouton ?



LES SALARIES A BAS ET MOYEN REVENUS : Peut-on supporter le prix du mouton ?
Nombre important de fonctionnaires et retraités à bas et moyen revenus trouvent de grandes difficultés pour acheter les moutons de l’Aïd El Adha en raison de leurs prix exorbitants au niveau des marchés de bestiaux , dont le prix du mouton normal est à partir de la somme de 20.000 DA, et parfois certains avoisinent le prix de 35000 DA .Cette forte hausse ne pénalise pas uniquement les pauvres acheteurs mais aussi les éleveurs qui souffrent plus ou moins d’une mévente de leurs moutons , et attribuent celle-ci aux frais et charges liés aux conditions d’élevage et les prix des aliments de bétail. Et que la fête Aid El Adha donne l’occasion à certains éleveurs et courtiers d’indexer les prix comme ils leur plaisent au mépris de nos lois légales et religieuses. A cela s’ajoute la forte hausse des fruits et légumes, enregistrés durant ces dernières quarante-huit (48) heures, au niveau des marchés où les prix ont fortement grimpé, car le prix de la pomme de terre qui était de 30 dinars est passé à 50 dinars, celui de la tomate de 50 DA à 80 DA, le choux-fleurs de 50 DA à 70 DA, la salade de 60 DA à 80 DA , les oignons de 25 DA à 35 DA …néanmoins il y a toujours des revendeurs honnêtes aussi bien au niveau des marchés de bestiaux que ceux des fruits et légumes qui font des efforts pour qu’ils ne gagnent que le bénéfice qu’il jugent normal pur satisfaire leur conscience devant leur Dieu notamment en période des fêtes religieuses.

B.Abdelgheffar
Dimanche 14 Novembre 2010 - 22:01
Lu 371 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+