REFLEXION

LES REBELLES DISENT DETENIR 15 « MERCENAIRES » ALGERIENS EN LIBYE: Alger dément les accusations

L’agence France Presse (AFP) s’est fendue hier d’une dépêche aux accents accusateurs contre l’Algérie, à savoir que des prétendus insurgés libyens auraient capturé 15 mercenaires de nationalité algérienne à Ajdabiya et en avoir tué trois d’entre eux.



LES REBELLES DISENT DETENIR 15 « MERCENAIRES » ALGERIENS EN LIBYE: Alger dément les accusations
Le message est clair : l’Etat algérien arme et combat aux côtés des troupes d’El Gueddafi ! L’AFP cite un «porte-parole» des rebelles qui répond au nom de Chamsiddine Abdoulmolah, qui soutient avoir capturé des mercenaires qui «ne portaient pas de papiers d’identité». Mais ce «porte parole», prétend que ces mercenaires «ont dit qu’ils étaient algériens et avaient un accent algérien». Et de préciser que plusieurs cartes d’identité et passeports algériens avaient été trouvés dans un bâtiment proche, à Ajdabiya. Facteur aggravant, les captifs «ont affirmé qu’ils vendaient du haschich (…) et ils avaient du haschich sur eux».Contacté par A plus, une source autorisée des affaires étrangères dément « catégoriquement ces allégations estimant que l’Algérie n’a rien à voir ni de prés ni de loin avec cette histoire». Notre source précise également que si quelqu’un possède des preuves sur l’implication des algériens qu’ils les montrent ! ». Aux A.E, on s’interroge sur les motivations de ceux qui colportent ce genre de «rumeurs malfaisantes», mais on précise que les autorités ne vont pas faire des démentis à chaque fois que ce genre de «ragoûts» est publié. Ce fameux porte parole des rebelles, a, d’après l’AFP, accusé l’Algérie de «soutenir Mouammar Kadhafi, affirmant que ce pays fermait les yeux sur la venue de mercenaires». «C’est triste… Ils ont (en Algérie) la même sorte de dictature que nous avons ici», déploré ce porte parole très, ou plutôt cet «envoyé très spécial». Fait curieux, cette accusation intervient le jour même de l’arrivée en Libye d’une délégation des chefs d’Etats africains devant rencontrer demain après-midi à Tripoli Mouammar Kadhafi pour plaider une trêve dans les combats entre son armée avant d’aller rencontrer les membres du CNT à Benghazi ! On s’interroge également sur la récurrence de ces accusations contre l’Algérie sans que les auteurs et les inspirateurs ne fournissent la moindre des preuves. La France qui vient de subir une douche froide avec le ralliement de l’OTAN à la «solution politique» ne serait pas étrangère à cette campagne visant à présenter l’Algérie dans une mauvaise posture de sponsor d’El Gueddafi.

Ismain
Mardi 12 Avril 2011 - 11:47
Lu 382 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+