REFLEXION

LES PRATICIENS DE LA SANTE PUBLIQUE MONTENT AU CRENEAU : Un rassemblement, mercredi devant les sièges des 48 wilayas

Les praticiens de la santé publique affiliés aux deux principaux syndicats autonomes, SNPSSP et SNPSP, ont annoncé, hier à Alger, qu’ils avaient l’intention de poursuivre le mouvement de grève qu’ils ont entamé il y a plusieurs semaines, et ce en raison du manque d’avancées dans la satisfaction de leurs revendications.



LES PRATICIENS DE LA SANTE PUBLIQUE MONTENT AU CRENEAU : Un rassemblement, mercredi devant les sièges des 48 wilayas
En effet, le Dr Mohamed Yousfi, président du Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique (SNPSSP), a affirmé, lors d’une conférence de presse, qu’aucune avancée concrète n’est enregistrée quant à la prise en charge de nos revendications, et ce malgré la reprise du dialogue qui a eu lieu avec le ministère de la Santé. Cependant, il a tenu à rappeler que leurs revendications portent sur la révision du statut particulier qui est promulgué fin 2009 ainsi que sur l’ouverture de discussions sur le régime indemnitaire ou plus encore sur l’octroi d’un quota de logements de fonction. Selon le Dr. Yousfi, ce système a déjà été appliqué pour d’autres catégories de fonctionnaires. D’autre part, le Dr Lyès Merabet, président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP), a ajouté qu’ils étaient déterminés à aller jusqu’à la fin pour obtenir satisfaction. A titre de rappel, M. Merabet avait déclaré que si les discussions entamées avec le ministère de la Santé n’aboutissaient à rien, les deux syndicats n’excluraient pas le recours à d’autres formes de protestation, comme les rassemblements et les marches, tout en assurant un service minimum dans les hôpitaux ainsi que dans les structures de santé publique. Par ailleurs, les deux présidents des deux syndicats ont annoncé un autre rassemblement des médecins, chirurgiens-dentistes et pharmaciens, généralistes soient-ils ou spécialistes, devant la présidence de la République à Alger et devant les sièges de wilayas dans plusieurs régions du pays dont Annaba et Constantine, Oran ou Ouargla, ce mercredi. Il a été noté que les deux syndicats, qui étaient invités à des réunions sous l’égide de leur ministère de tutelle à partir du 18 février, avaient suspendu leurs rassemblements organisés chaque mercredi.

Sadek
Mardi 9 Mars 2010 - 11:24
Lu 410 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+