REFLEXION

LES PETITES PIECES TENDENT A DISPARAITRE A MOSTAGANEM : Les bonbons remplacent les dinars



A Mostaganem, les pièces de 20 centimes, de 50 centimes et de 1 dinar ont totalement disparu au point que leur apparition  relève des prodiges miraculeux. En fait, à quoi peuvent-elles servir quand tous les prix sont des multiples de 5 dinars ? Chez les boulangers, la pénurie de monnaie est si criarde qu’elle n’est jamais rendue. Par le biais de formules très peu policées et hypocrites, la différence est conservée dans la caisse. Quant aux receveurs de bus, ils sont toujours en manque de monnaie et n’ont aucun scrupule à vous priver de votre monnaie et n’ont aucune gêne à vous oublier. Les épiciers, pour ce qui les concerne, et quand il s’agit de ceux qui ont ouvert leurs commerces dans le quartier où vous résidez et vous reconnaissent le statut de voisins, sachant que des enfants vous attendent à la maison, ont trouvé la parade imparable consistant à faire l’appoint avec des bonbons ou des chewing-gums. Et dire que de l’autre côté de la Méditerranée, les commerçants se font l’honneur et le plaisir de vous donner le petit centime d’euro qui doit vous revenir.                       

Said
Mercredi 12 Février 2014 - 18:34
Lu 232 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+