REFLEXION

LES PEINES AGGRAVEES EN APPEL A BECHAR : 10 ans de prison pour l’ancien directeur de l’hydraulique



La chambre correctionnelle de Béchar a aggravé lundi en appel les peines prononcées contre trois hauts cadres du secteur de l'eau dans cette wilaya, poursuivis notamment pour dilapidation de fonds publics, a rapporté l'agence APS. La cour a condamné à dix ans de prison l'ancien directeur de l'hydraulique de la wilaya, son adjoint et un ingénieur chargé du suivi des projets, contre huit ans en première instance. Dix-huit entrepreneurs également impliqués dans cette affaire ont été condamnés à 18 mois de prison avec sursis et un a été acquitté. L'affaire concernait les conditions d'exécution et de financement de projets dont la réalisation avait coûté des millions d'euros, parfois en pure perte, avait noté la presse au cours du procès. Une trentaine d'accusés - cadres du secteur des ressources en eau, membres de la commission des marchés publics de la wilaya, entrepreneurs privés – ont à nouveau comparu lors de ce procès en appel cinq mois après le procès en première instance. Ils devaient répondre "de violation des dispositions du code des marchés publics, détournement de deniers publics, abus de pouvoir, faux et usage de faux, concussion et usage abusif de fonction", précise l'agence.

Slimane
Lundi 8 Février 2010 - 23:01
Lu 576 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+