REFLEXION

LES PARENTS D'ELEVES MENACENENT DE FERMER LE CEM " AMOR MED " A KHEIREDDINE : 1200 élèves exposés à l’amiante

Les 1200 élèves de l’établissement scolaire du cycle moyen (CEM) ‘’Amour Mohamed’’ sis à Kheireddine, sont exposés au danger que représente l’amiante. Amianté, le veux préfabriqué de l’établissement doit être démoli, une opération minutieuse qui nécessite la présence de professionnels en la matière.



LES PARENTS D'ELEVES MENACENENT DE FERMER LE CEM " AMOR MED " A KHEIREDDINE : 1200 élèves exposés à l’amiante
Chargées d’amiante, certaines salles de cours qui datent de l’ère coloniale, construite en préfabriquées, présentent aujourd’hui plus que jamais une menace permanente sur la santé des  élèves et des enseignants. Selon le président de l’APC  de Kheireddine, plusieurs courriers ont été adressés  à la direction de l’éducation de la wilaya de Mostaganem pour procéder à la fermeture de classes, mais aucune suite n’a été réservée à ce sujet.  D’autant plus, que l’ancien directeur de l’établissement en question a été rappelé par sa tutelle  pour exercer  d’autres  fonctions au sein même de cette direction sans que celui-ci n’expose le problème à ses supérieurs.   Aussi, au moment  où, l’on s’attaque à l’éradication de l’amiante de toutes les écoles du pays, certains établissements à l’image du CEM Amour Mohamed de Kheireddine, en dispose toujours. Selon les spécialistes, l’amiante et ses dérivés, représentent un danger réel pour la santé. Certaines particules d’amiantes, peuvent créer des troubles graves dans l’organisme  et la maladie peut se déclarer plusieurs années après la contamination. Sur la plan de la santé publique donc, les responsables  concernés sont interpellés à prendre en charge ce problème considéré d’une gravité extrême.  Selon les parents d’élèves,  la cantine est tout aussi  amiantée que les salles de cours. Ainsi pour éviter ces classes, des salles destinées aux ateliers et au laboratoire,   sont carrément utilisées comme salle de cours. Certains ateliers sont partagé »s en deux à l’aide d’armoire et matériel de fortune pour permettre  aux élèves de suivre leurs cours  simultanément. Cette situation  a engendré plusieurs problèmes  et des perturbations dans la dispense des cours aux élèves du fait que la proximité des lieux ne permet en aucune manière d’accomplir un travail correct et convenable.   Les parents d’élèves soulèvent également le problème du chauffage, ils affirment que  les 28 classes  sont dépourvues au même titre d’ailleurs que le bureau du directeur et ceux de l’administration. Un autre problème qui n’est pas des moindres, est celui du transport scolaire, où seulement quatre bus y sont affectés  pour le ramassage scolaire   des 1200 élèves. Le surnombre crée à son tour une situation des plus inconfortables pour l’ensemble  du corps enseignant.

Ahmed Mehdi
Mardi 25 Janvier 2011 - 23:01
Lu 1144 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+