REFLEXION

LES MAIRES RAPPELES A L’ORDRE : Saisie de 200 parasols et tables sur les plages d’Oran

La Direction du Tourisme de la wilaya d’Oran, a tiré ces jours-ci à boulets rouges sur les maires des communes qui ne respectent par l'instruction du ministère de l'Intérieur et des collectivités locales qui stipule l’annulation du droit d'exploitation des plages, suite aux abus enregistrés au niveau des plages des communes côtières, conformément aux rapports préparés par les mêmes services.



Ces derniers ont indiqué à leur tour que les différentes sorties menées sur le terrain par les autorités concernées, ont abouti à l'élaboration de rapports négatifs en particulier pour ce qui concerne l’absence de gratuité d’exploitation des plages conformément à l’instruction qui est devenue lettre morte, où il a été constaté l’occupation illégale de grandes superficies de ces espaces par certaines personnes, par l’implantation de leurs parasols, tables et chaises dans des endroits stratégiques pour ‘’forcer’’ le visiteur à payer le bail sans lui laisser le moindre choix. Dans ce cadre, il a été procédé au cours de cette semaine à la saisie par les services de sécurité d’environ 200 unités entre parasols, tables et un certain nombre de chaises où ils ont constaté beaucoup d’excès concernant le non respect de gratuité des plages et la violation des décisions à la fois du ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales et du ministère du Tourisme, ajoutant que les communes sont tenues de mettre en œuvre les instructions ministérielles, et qu’elles doivent aussi réserver des parking pour les vacanciers avec des prix symboliques à payer. Il a été également ajouté à ces problèmes, les irrégularités constatées par les propriétaires de « Jet ski », qui ne respectent nullement les clauses des cahiers des charges et leurs conditions, par le non-respect de la zone réservée à la baignade, car toutes ces lacunes enregistrées ont perturbé le repos des vacanciers et des estivants qui ont affiché beaucoup de colère et des mécontentements vis à vis de ces raquetteurs. D’un autre côté, une source crédible de la  Direction du Tourisme a révélé que certaines communes ont failli à leur devoir de responsabilité en n’omettant de prendre en compte le facteur de l’hygiène, et que toutes ces violations ont été mentionnées dans un rapport qui sera adressé au wali et au Ministère de tutelle.

Touffik
Lundi 3 Août 2015 - 17:30
Lu 349 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+