REFLEXION

LES HABITANTS DE LA CITE COOPERATIVE PTT : Pourquoi pas un rond-point à la sortie ouest de la ville ?

L’installation des feux de signalisation dans les recoins de la ville de Mostaganem a eu un effet positif dans certaines artères de la ville, par contre, d’autres endroits font face à beaucoup d’embouteillages et de gênes notamment à la sortie ouest de la ville de Mostaganem.



En effet, les habitants de la cité coopérative PTT n’en finissent plus avec ce désagrément lié à ce tronçon de la route. Selon ces derniers, la souffrance des habitants qui côtoient ce carrefour surtout les automobilistes  n’en finit plus. Selon un résident qui supporte chaque jour cette situation : « depuis l’installation des feux tricolores au niveau du carrefour sur la route d’Oran à proximité de l’usine de sucre « Sogedia » ainsi le déplacement du barrage de la police 100 m plus loin, nous constatons que ces feux ne sont pas respectés par les usagers, et que les véhicules sortants de la cité Hamada vers la route d’Oran se trouvent bloquées par les bus des privés qui stationnent dans l’anarchie, l’un derrière l’autre.». Les chauffeurs des bus, selon les dires des habitants, bloquent l’issue en trouvant un malin plaisir à descendre du bus pour griller une clope, tout en laissant poireauter les automobilistes devant un feu, pourtant « vert ». Par ailleurs, des taxieurs ont élus domicile à l'entrée de la cité, à proximité des feux. Ce stationnement est très gênant pour les usagers. D'autant plus, que ce stationnement est douteux au vu de la réglementation ; puisqu'aucune plaque ne le mentionne. Selon un autre résident : « nous suggérons de le réglementer et/ou de le déplacer pour mettre fin à cette anarchie.». Par ailleurs, ces habitants sollicitent les autorités pour une meilleure sécurité d’installer des caméras de surveillance sur ce tronçon, l’aménagement du carrefour en un « rond-point » et la délocalisation de l’abris-bus 50 m plus loin pour faciliter le stationnement de nombreux bus à la fois. Les habitants de la cité coopérative PTT et les cités avoisinantes sises à la route d’Oran souhaitent que cette modeste contribution trouve un écho favorable. 

Bouziane Kamel
Mercredi 24 Avril 2013 - 09:06
Lu 293 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+