REFLEXION

LES GESTIONS HOULEUSES DES APC DE MOSTAGANEM : ’’Hamiha Haramiha’’

La gestion scandaleuse dans certaines communes de Mostaganem, c’est comme nous vivons les scènes du feuilleton égyptien ‘’Hamiha Haramiha’’, passé durant le mois de ramadan, mais notre feuilleton à nous, les acteurs sont malheureusement, les fils de Mostaganem, des élus d’où chacun dans sa commune, joue pour s’enrichir sur le dos du citoyen, considéré au grand dam, comme le spectateur. Tous les feuilletons et même les films d’horreur, sont limités par le temps, mais le feuilleton des scandales des APC a dépassé même les films Turcs, des détournements en série, des faux et usages de faux, des maires sous contrôles judicaires, et des citoyens hors champs.



Scandales à répétitions, dénonciations, insalubrités, mauvaises prises en charge des doléances des citoyens, divorces entre élus et populations, suspensions de maires et autres ,  sont les toutes dernières informations relatives à une mise à nue des gestions houleuses ayant porté préjudice à l’image de quelques assemblées communales de la wilaya de Mostaganem.Ce genre de scandales et reproches dénoncés nuit énormément à la réputation de quelques communes de Mostaganem dont la capitale de la wilaya et qui ont vu s’accumuler carences sur carences et fautes sur fautes qui sont au cœur des enquêtes et vérifications ordonnées par qui de droit. Des ‘’ problèmes de gestion’’ qui n’ont malheureusement pas lieu d’être en principe dans une wilaya aussi riche que Mostaganem qui puise ses ressources dans l’agriculture et le tourisme faisant d’elle une des wilayas les plus riches du pays, et une station balnéaire des plus captivantes et des plus rentables, contrairement à d’autres wilayas qui n’ont pas cette chance. Elle est dotée de toutes les ressources naturelles possibles permettant et favorisant à ses élus et gestionnaires un meilleur développement urbanistique durable et un épanouissement de ses espaces verts.
LA PERLE DE LA MEDITERRANEE VICTIME DE SES ELUS  
Parler de la région du Dahra, c’est confirmer qu’elle doit être un modèle et un exemple type contrairement à certaines autres régions du pays en raison de sa situation géostratégique où il est possible d’improviser toutes sortes de projets profitables en l’exploitant et qui pourraient contribuer à la création d’emplois aux jeunes et autres avantages bénéfiques pour toute la société de la willaya. Avec ses ports de marchandises et pêches, on ne peut qu’espérer encore d’autres meilleures ressources d’activités prometteuses pour un avenir sûr et certain au profit des résidents de toutes ces régions si enviées et jalousement prisées, etc…. Hélas, contrairement à toutes ces logiques évoquées qui nous font rêver de ‘’châteaux en Espagne’’, il faut revenir sur terre pour constater la triste réalité amère et déplorable que vit notre wilaya martyrisée et blessée dans sa plus profonde réputation honorable d’antan. Il est très dommage, de lire chaque jour et d’être informé du déroulement des évènements scandaleux à répétition qui éclaboussent le quotidien des communes jadis paisibles gérées tout simplement sans trompette ni fanfare et dont la situation dénoncée influe sur les mostaganémois dépassés et déçus d’apprendre de pareilles nouvelles honteuses faisant état de gestions houleuses remettant en cause Mostaganem et la crédibilité de certains élus. Des élus choisis en toute confiance par des citoyens dupés et leurrés pour prendre en charge et gérer les affaires des villes et villages et également les destinées des populations pour un meilleur développement de l’urbanisme des communes et une amélioration de vie des citoyens. Face à de telles situations inciviques et ‘’ruralisantes’’, dénaturant les villes en remettant en cause traditions et principes mostaganémois, il est à se demander où allaient ces assemblées communales ?
MAIS TOUT N’EST PAS PERDU ! L’espoir renait avec l’arrivée de M. Temmar, wali de Mostaganem qui vient juste de prendre les rênes de la wilaya, lequel a dû prendre des mesures draconiennes pour redresser la situation. Quelques maires se sont vus suspendus, et les activités des assemblées communales presque gelées par leurs ex-occupants ont été reprises sur des bases solides, un espoir qui redonne confiance aux populations de Mostaganem longtemps marginalisées. Sauf qu’avec un peu de patience et le soutien de la population et la société civile, au nouveau arrivé à la tête de l’exécutif et son implication dans un débat de concertation et d'échanges argumentés autour des propositions constructives  que Mostaganem pourra renaitre de ses cendres et la perle de la méditerranée comme surnommée par le Président Bouteflika  se développera  dans cette huître perlière forgée par les dignes fils de Mostaganem

 

Riad
Mardi 6 Octobre 2015 - 17:03
Lu 629 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+