REFLEXION

LES GENDARMES DE MOSTAGANEM DRESSENT LEUR BILAN : 76 morts dans 556 accidents de la route

Le colonel Abdelwahed Ilies, chef du groupement territorial de la gendarmerie nationale de Mostaganem, fraichement installé, a présenté à travers une conférence de presse le bilan annuel de 2012 où un seul point figurait ; « les chiffres inquiétants des accidents de la route ».



LES GENDARMES DE MOSTAGANEM DRESSENT LEUR BILAN   : 76 morts dans 556 accidents de la route
En effet, une rencontre a  regroupé ce jeudi la presse locale et le commandement de la gendarmerie nationale de Mostaganem avec à sa tête le colonel Abdelwahed Ilies, qui a animé cette conférence de presse pour présenter le bilan des activités de ses services en 2012. Entouré d’officiers hauts gradés, le chef du groupement a commencé par la branche la plus sensible « la circulation routière ». Concernant cette dernière,  le nombre d’accidents s'élève à 556, qui ont fait 76 morts et 1016 blessés. On remarque une nette régression des accidents par rapport à l’année écoulée qui était de 82 morts et 1028 blessés. La majorité de ces accidents sont dus aux excès de vitesse, les dépassements dangereux,  le non-respect du code de la route ...etc. Concernant la lutte contre le trafic de stupéfiants qui figure parmi les priorités, les services de la gendarmerie ont enregistré 82 affaires qui ont permis l'arrestation de 112 personnes dont 97 ont été écrouées et la récupération de près de 26,619 kg de kif traité et 188 comprimés de psychotropes. Toujours dans le cadre de la lutte contre la criminalité, les services de la gendarmerie ont enregistré 612 infractions, 351 délits et 53 crimes, avec l'implication de 459 personnes. Ce qui est en baisse par rapport à l'année précédente où 407 délits et 105 crimes ont été traités. L’immigration clandestine a eu aussi une part dans ce bilan avec 8 affaires traitées et l’arrestation de 28 personnes. Au sujet de la nouvelle technologie, le chef du groupement nous a renseignés sur l'AFIS : « système automatique d'identification par empreintes digitales », c’est une base de données qui peut stocker des millions d'empreintes de personnes suspectes ou/et récidivistes. Sans oublier aussi la brigade cynotechnique qui aide à lutter contre le trafic des stupéfiants. Il a ajouté aussi, lors de cette conférence avec un ton optimiste : « nos rapports avec les citoyens sont excellents et nous engageons une lutte sans merci pour contenir ces fléaux, car avant tout, nos hommes sont des citoyens Algériens avant de vêtir l’habit vert.». Avant de finir, le chef du groupement a sollicité les citoyens Mostaganémois à utiliser le numéro vert de secours « 10 55» qui est gratuit sur l’ensemble du territoire national et peut se faire à partir d’un téléphone portable ou un fixe pour prévenir, dénoncer ou juste informer.

Bouziane Kamel
Samedi 19 Janvier 2013 - 00:00
Lu 544 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+