REFLEXION

LES FRIGOS DE L'EX-ENAFLA A MASCARA : 20 500 quintaux de pomme de terre et 8 000 quintaux d'oignon en stock

La société PRODAT qui élit domicile au niveau des locaux de l'Ex- ENAFLA de Tizi, détient un stock important de pomme de terre soit 20.500 quintaux et 8.000 quintaux d'oignon considéré comme sécurité pour faire face en cas de besoin.



Les capacités de stockage de cette société sont de l'ordre de 12 chambres  froides d'une capacité de 3.000 quintaux chacune soit un total de 36.000 quintaux comme volume. L'opération de mise en froid de la pomme de terre a débuté le 13 février 2014 pour s'achever le 24 mars en cours. Les fellahs qui se sont présentés ont tous été satisfaits pour la mise en froid de leur marchandise sauf quelques refoulements pour les tubercules qui ne présentent pas les conditions sanitaires exigées qui devront être retriés avant réception. La réception se faisait devant une commission composée d'un spécialiste de l'INPV et d'un expert agronome désigné par la direction de l'Agriculture de la wilaya de Mascara. Une commission nationale a, ces derniers jours, inspecté les lieux pour s'enquérir des conditions de stockage, cette commission est chargée de la qualité des produits agricoles mis en froid. D'un autre côté, certains affichent leur mécontentement à l'égard de la société PRODAT qui, disent-ils, a favorisé les uns au profit des autres, H. Benameur nous a dit « On a vu des fellahs venant des autres wilayas passés devant nous alors que les fellahs de la localité furent tout simplement livrés à eux mêmes », chose qui fut confirmée par le secrétaire de l'UNPA de la wilaya de Mascara, ceci prouve que l'organisation faisait cruellement défaut au niveau du centre de réception et des fellahs des autres wilayas ont été favorisés par rapport aux locaux. Le chef du centre de PRODAT dit de son côté, ‘’la réception a été faite dans l'énorme, quant aux fellahs des autres wilayas, moi je n'ai aucune directive qui m'interdit d'accepter tel ou tel fellah et puis les fellahs de Sidi Bel Abbès, de Chlef ou de Tiaret ne sont que des Mascaréens qui exploitent des terres hors de la wilaya faute du manque d'eau qui se fait sentir au niveau de notre wilaya.  Le rôle de notre société est d'avoir de la pomme de terre de bonne qualité pour la stocker afin de faire face en cas de pénurie’’. Le secrétaire de l'UNPA a d'autre part dit « Pourquoi on invite les gens à produire plus si on n'arrive pas à s'organiser et prendre en charge la production afin de régulariser les marchés pour éviter les pénuries d'une part et compenser la surproduction d'autres part. » L'Etat a investi des sommes colossales pour venir en aide aux fellahs pour les inciter à produire plus, mais certaines personnes et certaines structures ne font pas attention aux dépenses engagées par l'Etat dans le seul but de permettre à l'Algérie de s'auto-suffire en produits agricoles.                

B. Boufaden
Samedi 29 Mars 2014 - 17:07
Lu 95 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+