REFLEXION

LES FEUX TRICOLORES TOUJOURS DEFAILLANTS A TISSEMSILT : À quand la programmation d’une opération de maintenance ?

Il est regrettable de constater de nos jours que des feux de signalisation tricolores ne sont plus fonctionnels depuis quelque temps pourtant toutes les installations y sont montées.



Ces feux tricolores qui sont installés pour réguler la circulation routière au niveau de quatre carrefours de la ville de Tissemsilt, se retrouvent depuis quelque temps dans un état d’abandon sans précédent. La situation pourrait ne pas être abordée si les feux n’étaient pas fonctionnels mais à constater que ce problème relève de la simple opération de maintenance qui malheureusement fait défaut, la situation prête à confusion et cause beaucoup plus de brouilles alors qu’ils sont censés garantir une prestation de service moderne et ainsi réguler et organiser la circulation. Ce sujet est évacué du débat public où seul la presse et les réseaux sociaux jouent leur rôle tandis que certains responsables rivalisent en mutisme gêné, le pourquoi ne pourra trouver de réponse que chez les décideurs, ces feux ne fonctionnent pas normalement depuis quelque temps, leur non faisabilité et leurs couleurs entremêlées sont devenues la cause des prises de bec quotidiennes entre conducteurs. Le constat est presque général, au carrefour de la mosquée Bilal, de celui du siège de l’APC, de la route de l’hôpital et même de celui du carrefour EL Djalis réputé par le grand flux des automobilistes, après la défectuosité de ces feux tricolores, les citoyens notamment les automobilistes n’ont pas cessé de réclamer des opérations de maintenance et de rénovation des équipements à l’instar de la commune de Tiaret qui vient de lancer une grande opération de maintenance de 17 carrefours dotés en feux tricolores sur une période de 12 mois au moment où la ville de Tissemsilt n’a en tout que 4 carrefours. L’intervention des responsables pour redonner les couleurs à ces feux se présente comme une priorité pour que les automobilistes et les piétons en profitent sinon à quoi servent des feux tricolores défectueux dans une ville déjà étouffée par le nombre grandissant des véhicules ?  

A. Ould El Hadri
Mardi 22 Mars 2016 - 17:44
Lu 105 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+