REFLEXION

LES FAUX EMPLOYES DE LA DAIRA DE BIR EL DJIR, DERRIERE LES BARREAUX : 400 millions versés par une émigrée contre un lot de terrain fictif

Trois inculpés, membres d’une bande de malfaiteurs, spécialisés dans les actes d’escroquerie, ont comparu en fin de semaine, devant la Cour d’appel d’Oran, après avoir dépouillé des victimes qui étaient à la recherche d’un logement pour s’abriter.



Les suspects se sont fait passer pour des employés au niveau de la daïra de Bir El Djir, afin de faire tomber l’une des victimes dans leur piège et lui soutirer une somme de 400 millions de centimes sans le moindre effort pour s’enrichir, en lui proposant un lot de terrain, en échange d’un acte de propriété falsifié. Les inculpés ont été condamnés précédemment par le tribunal de première instance à une peine de trois ans de prison ferme pour le délit d’escroquerie, faux et usage de faux sur des documents officiels, et de violation de propriété foncière, alors que le parquet général a requis à leur encontre une peine exemplaire. Les faits de cette affaire remontent au mois de février dernier, suite à un dépôt de plainte par une femme émigrée auprès des services de la Sûreté de daïra de Bir El Djir, à Oran, invoquant qu’elle a été victime d’actes d’escroquerie perpétrés par des personnes prétendant  être des employés au niveau de la daïra, service logement, et qu’ils lui ont promis de l’aider à en bénéficier d’un logement au niveau de la commune de Bir El Djir. Après avoir été rassurée par les faux employés, elle leur a remis une somme de 400 millions de centimes, comme étant un premier versement. Au reçu de la plainte, les services de sécurité ont engagé une enquête qui a fait apparaitre que la victime a réellement déposé un dossier auprès de la daïra pour pouvoir en bénéficier d’un lot de terrain pour construire une habitation,  une fois qu’elle se trouvait devant le guichet, le principal accusé se présenta à elle pour lui offrir son service,  et la faire passer sans attendre, tout en lui avançant qu’il est un employé au service des logements au niveau de la daïra, et qu’il pourrait l’aider à résoudre son problème rapidement pour l’obtention d’un terrain. L’ayant mis en confiance, un rendez-vous a été programmé entre les suspects et la victime où ils lui ont demandé de ramener un dossier en plus d’une somme d’argent de 400 millions de centimes, pour lui remettre en échange un faux acte de propriété tout en lui faisant croire qu’il lui a été délivré par le service logement de la daïra. Une fois l’argent empoché, les faux employés ont disparu de la circulation en modifiant leurs puces de téléphones pour couper tout contact avec la victime, mais l’enquête menée par les services de sécurité a réussi à identifier et à arrêter trois parmi les inculpés, alors qu’une quatrième complice reste en état de fuite et activement recherchée.

Touffik
Dimanche 1 Février 2015 - 16:26
Lu 553 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+