REFLEXION

LES FAST-FOODS SE DEVELOPPENT DANS LE CENTRE-VILLE... : Un danger public qui menace notre santé

La saison estivale démarre et les intoxications aussi, chaque année un grand nombre de cas d’intoxication alimentaire est enregistré au niveau de la wilaya et de quelques localités environnantes.



LES FAST-FOODS SE DEVELOPPENT DANS LE CENTRE-VILLE... : Un danger public qui menace notre santé
La majorité de ces cas ont été victimes d'une intoxication après la consommation de sandwichs dans un fast-food. Certains consommateurs ont même été hospitalisés dans un état critique. Mais à qui est la faute? Le comportement alimentaire des algériens a changé lors des dernières années. De plus en plus les citoyens consomment en dehors de chez-eux. Pour preuve, les pizzerias, les restos ou les fast-foods. Ces derniers enregistrent en particulier une grande affluence lors de la saison d'été. Depuis quelques années déjà, chaque été apporte son lot de victimes puisque les intoxications alimentaires augmentent sensiblement durant cette saison. Le fast-food est une tradition alimentaire arrivée en Algérie vers les années 1980 à 1990. Pour certains, manger une pizza ou un hamburger est devenu une habitude, s’ajoute à cela les prix abordables. Ils se régalent à déguster des plats tout prêts de tous genres négligeant les facteurs primordiaux, l'hygiène et surtout l'apport calorique et nutritif de ces aliments largement déconseillés par les spécialistes car ce que nous mangeons a un impact direct sur notre santé à court et long termes. La nourriture des fast-foods est en général, trop riche en gras, en sucre, en sel et en produits chimiques mais pauvres en fibres végétales et en vitamines car ils sont cuisinés avec des graisses et des additifs alimentaires. Le pain qui sert à faire les hamburgers est déjà très complet, alors ajouter à cela de la mayonnaise et un steak haché avec plus de 20 % de matière grasse on obtient un repas dont la valeur nutritive dépasse l'apport quotidien dont nous avons besoin, pour chaque hamburger avalé, ce sont 20 calories, que le corps doit assimiler, pour 100 grammes de frites, ce sont 290 calories, et si a tout cela s'ajoute un verre de soda alors il faudra ajouter 50 calories supplémentaires. Des menus à base de fritures et de conserves, préparés très souvent dans des conditions qui ne respectent pas les normes d'hygiène, d'où le risque d'intoxication. Inconscients face à ces dangers, les consommateurs négligent l'impact néfaste sur leur santé. En plein centre ville les fast-foods sont largement fréquentés tel est le cas dans le boulevard Souidani Boudjemaa, la cité Guehdour ou Makam Echahid, il est même difficile de se trouver une chaise dans l'un de ces endroits à partir d'une heure bien déterminée, où les consommateurs songent au meilleur moyen pour casser la croûte et se nourrir...En effet, un simple tour dans certains fast-foods de la ville ouverts au public suffit pour constater que certains produits alimentaires, sensibles et périssables, sont souvent exposés à ciel ouvert ou à même le sol. Plus qu'une alimentation, le fast-food est aujourd'hui un style de vie : celui des gens pressés qui ne veulent pas perdre de temps autour d'une table. Pour le consommateur, la priorité est plutôt accordée au profit financier et ce au détriment de sa santé inconscient des risques qu'il court. Le fast-food est l'un des créneaux dont les opérateurs n'ont subi aucune formation. Ils apprennent leur métier sur le tas et aucune pièce justificative n'est exigée lors de la demande d'autorisation. Il s'agit en fait d'un projet économiquement rentable.

Mais, ces espaces respectent-ils réellement les normes d'hygiène ?

De nombreux vendeurs qui y opèrent sans aucune autorisation, se soucient très peu des conditions d'hygiène. Ce sont les aliments facilement périssables qui sont particulièrement dangereux. S'ils sont exposés à la chaleur durant une période prolongée, ces derniers se transforment en un champ fertile pour les microbes et autres microcosmes dangereux pour la santé. La mortadelle, la mayonnaise, le ketchup, les conserves et les produits laitiers comme le fromage qui sont des produits largement utilisés dans la restauration rapide, voilà autant de produits qui constituent un danger potentiel en cas du non-respect des règles de conditionnement et de propreté. Chacun de nous a été victime même de façon isolée de toxi-infection due à la consommation d'aliments provenant de ces lieux ou d'arnaque sur un produit quelconque. Les cas isolés, ponctuels malheureusement passent inaperçus. Mais ce sont les cas collectifs qui sont saisis par la presse en général et font la une des journaux, les statistiques du Ministère du Commerce indiquent que plus de 3 260 cas d’intoxications alimentaires ont été enregistrés en Algérie pendant l’année 2008, la plupart durant la saison estivale, la principale cause est bien évidemment le non-respect des règles d'hygiène les plus élémentaires à la fois par les propriétaires des fast-foods et les consommateurs à la fois, 50% des cas sont dus à la consommation de gâteaux et boissons fraîches, 28% aux viandes et au non-respect des conditions d’hygiène et de conditionnement, notamment les œufs qui sont largement utilisés dans la préparation des gâteaux au cours de la saison estivale. La consommation d’autres produits alimentaires, tels que le lait et fromages ainsi que quelques produits conservés, exposés au soleil, causent directement des intoxications qui peuvent coûter la vie aux consommateurs. La majorité des propriétaires de fast-food n'ont pas reçu une formation nécessaire. Ils sont peu sensibles à l'importance de l'hygiène, ainsi, un simple repas peut mettre en danger la vie du consommateur. Ordinairement, l'aliment doit être préparé et conservé dans d'excellentes conditions avant d'être livré au consommateur. Or toutes ces conditions ne sont pas remplies dans la majorité des fast-foods d'où son association fréquente aux toxi-infections. Il devient évident que ces repas posent un grave problème qui doit être pris au sérieux. Et les services de contrôle dans tout ça?

La Direction de la Santé et les directions de contrôle de qualité veillent-ils minutieusement à la sécurité des consommateurs ?

Dans le cadre de lutte contre les infections alimentaires et en guise de prévention, la Direction de Contrôle de qualité de la wilaya de Guelma a prévu un programme intensif se basant essentiellement sur le contrôle des aliments à forte consommation plus particulièrement ceux qui sont facilement périssables (les glaces, les gâteaux, les poissons, les viandes et le lait et ses dérivés).

Le consommateur n'a-t-il pas également une part de responsabilité ?
Le consommateur doit se montrer plus exigeant de l'hygiène alimentaire et du choix du restaurant où il faut satisfaire sa faim sans prendre le risque d'être victime d'une bactérie ou toxine quelconque… Il doit également être sélectif et éviter de manger n'importe où, spécialement chez les vendeurs ou les magasins qui ne disposent pas d'une autorisation. Car ces derniers échappent souvent au contrôle. Le consommateur doit vérifier que les produits sont gardés dans des vitrines réfrigératives fonctionnelles. Par ailleurs, il faut éviter de consommer les viandes hachées préparées car la loi n'autorise leur vente qu'à la demande et insister pour qu'elles soient bien cuites. Enfin, les produits laitiers doivent être tenus à température réglementaire. Autrement, il faut refuser de prendre possession des produits exposés à température ambiante. Il faut aussi penser à limiter la consommation de ce genre de produits. Plutôt que de garder de mauvaises habitudes alimentaires sous prétexte que la pause déjeuné est trop courte.
« Consommer fast-food ne rime pas avec consommer léger ».

Gassem H
Mercredi 16 Juin 2010 - 10:57
Lu 1245 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+