REFLEXION

LES CITOYENS SONT OBLIGES DE PARCOURIR DES KILOMETRES POUR S’APPROVISIONNER : La commune d’Ain El Bia sans marché de proximité

Les habitants de la commune d’Ain ElBia à une quarantaine de kilomètres au sud-est d'Oran, réclament la construction d’un marché de proximité dans leur municipalité, considérant qu’ils sont pénalisés par l’absence d’une telle structure en étant contraints à se déplacer loin pour faire leurs achats quotidiens.



La situation perdure depuis des années. C’est d’autant plus insupportable que les habitants qui ont un besoin quotidien de se ravitailler, surtout en fruits et légumes, souffrent déjà du problème du manque de transports vers les localités voisines. « Pour l’instant, nous sommes obligés d’aller dans les marchés des communes voisines pour nous approvisionner, et ce n’est pas chose facile, car cela demande des efforts, de la patience et des frais supplémentaires », commente un résident de Hai Essalem, avant d’ajouter : « Ce n’est pas tout le monde qui possède une voiture. Ceux qui ont un véhicule peuvent se déplacer ailleurs pour effectuer leurs courses, mais les autres, plus nombreux, sont obligés de prendre le transport en commun, quand il est disponibles ». Pour une bonne partie des citoyens de cette contrée, l’unique solution reste les marchands ambulants qui sillonnent les villages de la commune de temps à autre. Il y a également les magasins de fruits et légumes ou des agriculteurs qui proposent leurs récoltes saisonnières, mais les prix qui y sont pratiqués sont généralement excessifs et au-dessus du pouvoir d’achat des citoyens.  Pour cela, les habitants de cette commune éloignée réaffirment la nécessité de l’installation d’un marché des fruits et légumes qui répondra à leurs besoins.

Medjadji H
Dimanche 30 Juin 2013 - 08:52
Lu 54 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+