REFLEXION

LES CITOYENS DE MOSTAGANEM TIRENT LA SONNETTE D’ALARME : Après les syriens, les Subsahariens envahissent notre ville

Seuls ou par groupes, ces subsahariens issus d’immigrations clandestines fuyant la famine et la guerre de leur pays, accompagnés de leurs progénitures chassés d’Oran envahissent ces derniers jours les rues et les artères de Mostaganem. Ces mendiants abandonnés à eux même n’ont pu trouver refuge qu’en Algérie où ils se sont implantés.



LES CITOYENS DE MOSTAGANEM TIRENT LA SONNETTE D’ALARME : Après les syriens, les Subsahariens envahissent notre ville
Vraiment, c’est un spectacle désolant qui s’offre aux passants à quelques encablures du jardin de « l’Emir Abdelkader » situé en plein centre ville où  femmes et  enfants subsahariens assis par terre s’adonnent à la mendicité, sollicitant l’aide  des âmes charitables. Ces immigrés, dont une majorité  issue du Mali et du Niger pays frontaliers débarqués au début de l’Aïd à Mostaganem espèrent trouver l’eldorado tant convoité, on les rencontre aussi dans des  endroits stratégiques. Ces mêmes ressortissants, dont le nombre s'accroît sans cesse de jour en jour, font craindre à la population mostaganémoise  qui exprime une inquiétude devant les risques des maladies ou épidémies non-identifiées qui peuvent être transmises par  ces envahisseurs. Cette situation devient un peu plus embarrassante face au laxisme des autorités concernées. Ces étrangers ne disposant d’aucun revenu leur permettant de se prendre en charge et ne disposant pas de structures d’accueil, passent la nuit à la belle étoile au risque et au mépris  de ces bandes de délinquants qui peuvent les agresser, après tout ce sont des êtres humains qui ont besoin de secours et de protection. L’humiliation que ressent l’individu lorsqu’il tend la main pour survivre dépasse tout paroxysme. Par ce sujet nous voulons éclairer notre société par les  conditions de vie lamentable dans lesquelles ces étrangers sont contraints de vivre. Pour terminer, nous souhaitons que les autorités sensibles à cet état de fait réagissent dans le but de mettre un terme et freiner cette invasion.

Bouziane Kamel
Mercredi 14 Août 2013 - 10:37
Lu 453 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+