REFLEXION

LES CARTES CCP MAGNETIQUES N’ONT RIEN REGLE : Quelle solution pour le manque de liquidités à la poste d’Oran?

Près de 240.000 titulaires de CCP, sont actuellement en possession d’une carte magnétique, censée leur faciliter les opérations de retrait de numéraires au niveau des distributeurs de billets de banques (DAB), installés dans la majorité des bureaux de postes, une trentaine environ au niveau de toute la wilaya d’Oran.



LES CARTES CCP MAGNETIQUES N’ONT RIEN REGLE : Quelle solution pour le manque de liquidités à la poste  d’Oran?
Les titulaires de ces cartes ont la possibilité de retirer, à chaque opération, jusqu'à 20.000 DA ;  ce qui devait réduire la tension exercée chaque fin de mois sur les guichets. Or, cela n’a pas été le cas. Pour certains « ces cartes magnétiques CCP ont permis «une nette amélioration des prestations de service en facilitant aux usagers les prélèvements d’office, les déclarations d'avoir, les retraits d'espèces ainsi que le règlement des achats de biens ou de services réalisés». Mais malgré les desseins nobles qui honorent les responsables, le but visé ne semble guère avoir été atteint qui est celui d’en finir avec les chaînes interminables récurrentes constatées dans les bureaux postaux, et le calvaire continue pour les usagers. Si le client a la chance de trouver des distributeurs de billets en état de marche, car ils sont souvent en panne pour différentes raisons au grand dam des usagers, ce sont les billets de banque qui manquent. Les usagers se tournent alors vers les guichets. Comme les DAB n’existaient pas. Pire encore, en comptant sur eux, les usagers perdent un temps précieux qu’ils pouvaient « utiliser » à faire la chaîne, et gagner quelques places au guichet. On signale qu’une bonne dizaine de distributeurs de billets automatiques sont vandalisés chaque mois, soit par des malfrats qui cherchent à s’emparer des billets qu’ils recèlent, soit des usagers en colère, déçus de ne pouvoir retirer leur argent. On apprend, par ailleurs, que l’entreprise Algérie Poste a programmé l’ouverture de 13 bureaux de postes à travers la wilaya en  2011, dont 7 d’entre eux devraient être opérationnels vers la fin mars prochain. Deux  nouveaux bureaux de poste ouvriront incessamment à El Kerma et Arzew pour alléger la pression exercée sur ceux existants. Ces bureaux postaux pour permettre de réduire la tension, à la condition, bien sûr, qu’ils soient régulièrement alimentés en billets de banque, pour éviter aux usagers d’aller encombrer les agences postales du centre ville d’Oran considérées comme ne jamais manquer de numéraires. Quoi qu’il en soit, avec 14.000 habitants pour un bureau de poste, la wilaya d’Oran est loin des normes, nous dit-on, Un état de fait qui avait été relevé par le nouveau wali, qui s’est promis d’y apporter des solutions. Reste le problème du manque récurrent des liquidités au niveau des distributeurs comme au guichet, que les responsables d’Algérie poste expliquent par les risques encourus par les fourgons dans leurs déplacements pour approvisionner en billets les bureaux de postes. Des retards sont constatés en raison des précautions prises pour éviter toute surprise. Mais le malheureux retraité dans la gêne à la fin du mois, perd toute faculté lui permettant de s’intéresser à ces problèmes, estimant que leurs solutions ne sont pas de son ressort.

A. Salim
Vendredi 28 Janvier 2011 - 23:01
Lu 310 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+