REFLEXION

LES CANCEREUX, VICTIMES DE LA MACHINE ADMINISTRATIVE : L’association ‘’Khir Bila Houdoud’’ lance un appel de détresse

Devant la situation des plus déplorables que vivent les cancéreux de tout âge et plus précisément les enfants de bas âge, ces innocents qui ne savent plus à quel saint se vouer, un de nos journalistes du journal ‘’Réflexion’’ fut reçu chaleureusement comme de coutume par le président de l’Association Bila Houdoud en l’occurrence M. Walid Kara Mostéfa, en sa qualité de médecin, qui se confia à nous.



Il y a lieu de préciser que selon un vieil adage  bien de chez nous  « La santé est une couronne posée sur la tête des bien portants et qu’il n’y a que les malades qui peuvent la voir. »  C’est dans un contexte de grande tristesse qu’une délégation  de l’association Khir Bila Houdoud de Mostaganem, accompagnée de journalistes, s’est rendue au domicile de la défunte Beria Douaà,  âgée de 5 ans, emportée par un foudroyant cancer. Le père attristé, nous  raconta  le parcours du combattant qu’endurent les parents et les enfants atteints de cancer de la wilaya de Mostaganem sachant que leur prise en charge s’effectue au niveau de l’hôpital de Messerghine, localité située à 20 km d’Oran. Il nous  exposa les difficultés de déplacement à Messerghine et dira : «Figurez-vous l’état dans lequel   se trouve une petite fille de 05 ans qui de 5H du matin, sillonne les routes par autocar et taxi, pour arriver à l’hôpital pour sa séance de chimiothérapie et après cela, commence le véritable calvaire  du retour à une heure tardive  de la journée  avec les effets secondaires de la chimiothérapie (vomissements, céphalées,  fatigue intense, etc.) qui ravagent le corps frêle de ma petite fille et nous sommes obligés de nous déplacer durant plusieurs jours par mois et croyez-moi c’est véritablement un enfer » Quant au deuxième problème, il concerne la transfusion de culot  plaquettaire  qui malheureusement existe dans les wilayas limitrophes (Relizane, Mascara et Sidi Bel Abbès)  à l’exception du centre de transfusion sanguine de Mostaganem, bien que ce problème a été soulevé par l’association il y a de cela plus d’un an  à un an et demi et relié par  le président de la commission santé  de l’APW de Mostaganem qui avait dans le temps pris contact avec l’ancien DSP qui avait promis  l’achat de l’appareil nécessaire à la  séparation des plaquettes  permettant ainsi aux enfants cancéreux de Mostaganem de bénéficier  de transfusion de culot plaquettaire à Mostaganem leur évitant ainsi les contraintes d’un déplacement à Messerghine  pour une simple transfusion. Nous espérons que le nouveau DSP trouve une solution rapide à ce malheureux  problème qui se pose avec acuité et qui devient urgent. Quant au problème de transport, la promesse faite par le P/APC d’offrir une ambulance au profit des cancéreux faite il y a 2 mois,  tarde à voir le jour pour des raisons administratives inhérentes au P/APC selon le président de l’association qui lance un appel de détresse aux responsables de la wilaya afin d’alléger les souffrances de nos enfants.  

BENYAHIA EL HOUCINE
Dimanche 18 Janvier 2015 - 17:12
Lu 382 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+