REFLEXION

LES BUS DU TRANSPORT PUBLIC DESERTENT LA VILLE : Les transporteurs optent pour les plages !

En été, certains transporteurs publics préfèrent délibérément fuir la ville et éviter les lieux à desservir, sans se soucier des clients qui les attendent pendant des heures. Ces derniers ont tendance à choisir les dessertes vers les plages où ils font le plein sans trop attendre et gagnent davantage de sous !



Depuis le lancement de la saison estivale, les bus du transport public se font si rares en milieu urbain pénalisant les citoyens des cités urbaines de la ville, qui restent depuis, confrontés presque quotidiennement à un semblant de crise du transport à cause de l’absence de ces derniers devant desservir le centre-ville. Face à ce déficit en matière de transport public, nombreux sont les citoyens obligés d’attendre le passage de bus desservant la ville, pendant de longues heures. Une dame, M.H.Z, infirmière en retraite, résidante à la cité des HLM (Habitations à Loyer Modéré) affirme en ce sens, que pour se rendre à une clinique privée en ville, elle se lève à 6 heures et est contrainte à attendre jusqu’à 9 heures pour pouvoir regagner son lieu d’exercice par taxi, faute de bus.   A Kharouba, un vieux instituteur, M.K.M déclare de son coté, que les bus qui desservent la cité, préfèrent se rendre sur Kharouba-plage où ils vont et viennent, bondés de clients, sans presque marquer d’arrêt.  « C’est quotidiennement le même constat, surtout dans l’après-midi, quand des dizaines de citoyens envahissent l’arrêt de bus, qui repart sans ouvrir ses portières » finit par conclure, un autre vieux, M.B.H, un postier en retraite. Ce problème s’est aggravé davantage avec la venue de milliers d’estivants qui ont choisi Mostaganem pour passer les vacances, et qui ont poussé les transporteurs à opter pour l’assurance des dessertes des plages où « il y a beaucoup à gagner «, comme me l’a affirmé l’un de ces derniers. Cette déplorable situation est malheureusement à l’origine d’altercations entre les citoyens et les receveurs de bus. Aussi, dans le but de mettre fin à cette situation pénalisante, les citoyens lésés lancent un appel pressant aux autorités concernées pour mettre en demeure ces transporteurs publics, qui ‘’grillent’’ les lignes censées desservir conformément aux conventions dont ils sont tenus à respecter, et pénalisent énormément les citoyens, qui attendent sous un soleil de plomb, et des températures caniculaires le passage des bus qui ne pointent presque jamais.

L.Ammar
Lundi 1 Août 2016 - 17:29
Lu 259 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+