REFLEXION

LES AUTORITES LOCALES SONT RESPONSABLES DE CETTE CATASTROPHE : Attaque de moustiques à Rouiba

Les décharges non contrôlées ainsi que certains sites d’accumulation des déchets qui représentent un danger pour l’environnement ont été à l’origine de la prolifération des moustiques à Rouïba dans la banlieue d’Alger



LES AUTORITES LOCALES  SONT RESPONSABLES DE CETTE CATASTROPHE : Attaque de moustiques à Rouiba
Paralysée depuis jeudi par  la présence d’un mystérieux insecte qui a piqué de nombreux employés de la SNVI leur provoquant des enflures au niveau des joues et des bras, les autorités de la capitale portent une grande responsabilité dans cette catastrophe, conséquence de l’absence d’opérations de lutte contre les moustiques. Un mystérieux insecte, dont la nature n’est pas encore précisée, a piqué de «nombreux employés» leur provoquant des enflures au niveau des joues et des bras, révèlent nos sources. Ces piqûres, qui font particulièrement mal, sont suivies immédiatement d’irritations et d’infection de la peau. Certains travailleurs, ajoutent nos sources, étaient apeurés de voir leurs visages enfler. Un des proches d’une victime de cet insecte redoutable, affirme que « près d’une centaine de travailleurs ont été reçus à l’hôpital de la ville pour des soins ».Ces piqûres ont également provoqué la fuite des travailleurs de plusieurs unités qui ont déserté les machines, attendant que ce mystérieux «moustique» soit abattu ou tout au moins identifié. A Rouiba, une seule question taraude l’esprit des travailleurs : quelle mouche les a piqués ?Selon des sources hospitalières, ces piqûres ressemblent à celles provoquées par le moustique aedes albopictus qu’on appelle le moustique tigre venu d’Asie. Ce moustique est apparu à la suite d’un trafic de pneus dans lesquels il y avait de l’eau en Italie puis a déferlé dans le sud de la France, puis en Corse et depuis il ne cesse de se propage.

Le ministère de la Santé rassure
De son coté ,le ministère de la Santé a assuré ce jeudi 13 septembre que la prolifération du moustique inconnu de Rouiba ne représentait pas un danger pour la santé publique et que la situation ne prête pas à l’inquiétude dans la mesure où toutes les investigations menées indiquent qu’il n’y a aucun danger », a déclaré le ministère de la Santé dans un communiqué.Les investigations menées sur le terrain par les équipes sanitaires, qui ont prélevé des spécimens de moustiques aux fins d’analyses, et celles menées par les autres secteurs concernés ont mis en évidence « l’existence d’une zone de stagnation d’eaux usées réunissant les conditions propices en tant que gîte de prolifération des moustiques », lit on dans le communiqué. Les services compétents de la wilaya d’Alger ont entamé des opérations de démoustication et d’éradication du gîte de prolifération, alors que des travaux d’audit et d’inspection des différentes installations du site concerné ainsi que des établissements avoisinants sont menés, a annoncé le ministère.

Riad
Vendredi 14 Septembre 2012 - 23:00
Lu 259 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+