REFLEXION

LES ARTISTES DENONCENT LEUR MARGINALISATION A TIARET :Le directeur de la culture pointé du doigt



Généralement les citoyens observent des sit-in pour revendiquer leurs droits au logement, au travail ou au développement, en somme pour des revendications socio économiques. A Tiaret, une autre frange de la société a réagi, par la contestation, contre des décisions relatives à leur marginalisation. Cette fois-ci, ce sont les intellectuels qui dénoncent la passivité et le silence des autorités de la wilaya de Tiaret et décident d’observer un sit-in devant le siège du ministère de la culture à Alger le 20 juillet 2011, pour demander le départ du directeur de la culture, du chef de service des activités culturelles et du directeur de la maison de la culture de la wilaya de Tiaret, selon le deuxième communiqué depuis leur premier sit-in observé du 10 au 13 juillet courant dont « Réflexion » détient une copie. Ces artistes reprochent à ces responsables la situation catastrophique de la culture et les intellectuels dans la capitale des Rostomides, selon le même communiqué. Le citoyen exige une production intellectuelle intense et variée digne de cette ville et n’accepte aucun alibi eu égard des infrastructures existantes et qui ont couté chères au trésor public. Des infrastructures de quoi organiser un festival culturel de grande envergure restent inutilisées non pas par manque de production mais par le manque d’une volonté. Les contestataires n’ont pas caché leur indignation quant à l’attitude des autorités à leur égard et se disent désolés de ce qui se passe dans leur wilaya.

Fayçal
Vendredi 22 Juillet 2011 - 10:48
Lu 447 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+