REFLEXION

LES ARTISTES BEURS EN FRANCE ET LA POLITIQUE DE SARKOZY : Faudel a perdu son pari et Debbouze fustige

Le Chanteur beur, Faudel a perdu son pari, il a misé trop sur le mauvais cheval qui n’était pas un pur sang. Donc cette perte s’est répercutée psychologiquement sur lui. Stressé par le comportement de son Président de la République Nicolas Sarkozy et son indifférence envers ce chanteur qui a trop « Tabel oua Zemmer » lors de la campagne Présidentielle Française en faveur de Sarco.



LES ARTISTES BEURS EN FRANCE ET LA POLITIQUE DE SARKOZY : Faudel a perdu son pari  et Debbouze fustige
Alors que ses compatriotes avaient pris des distances de prévention, depuis le jour où Sarco, alors Ministre de l’intérieur s’est adressé aux beurs en les désignant de –Racaille – C’était bel et bien une expression raciste, que nul ne peux l’oublier.
Faudel, isolé, malade après son séjour à l’hôpital psychiatrique. Il a même fait une tentative de suicide.Il reconnais qu’il était le Beur de service Il declare : « Avec Sarkozy, j’ai cru au Père Noël »
Aujourd’hui, Faudel, essaie de revenir, mais revenir de loin, trouvera t-il ses fans ? On a toujours estimé que « Tetbal et tezmar » signal des opportunistes.

Djamel Debbouz fustige Sarcozy

L’artiste Français d’origine Marocaine, Jamel Debbouze, na pas mâché ses mots pour répondre d’une façon sévère au Président Sarkozy sur le sujet de l’identité nationale, un faux débat que le président Français a lancé ces deniers temps.
Intervenant, lors de la première journée du festival de cinéma, de Fleury-Merogér Jamel Debbouze est entré de plein pied dans le débat sur l’identité nationale. Avec des mots très sévères, il a fustigé l’idée même du débat, qu’il considère comme une « insulte ». Quant au problème de la Burqa, ce n’est, estime t-il « même pas un épiphénomène » Pour l’acteur, Sarkozy, cherche à diviser et créer des clans. Il dira : « Je ne suis pas un porte drapeau, je suis un artiste, je suis Français et je dis ce que je pense, la France aussi a un nouveau visage qui ressemble au mien.
Pour l’Islam, il n’est ni poison ni virus, il est en France depuis 3000 ans.
Ce qui se passe c’est xénophobe, et les gens qui sont dans ce sens sont des racistes ».
Lors de la campagne électorale Présidentielle, Jamel Debbouze a déclarer, pour Ségolène Royal pour qui il votera « C’est un homme politique comme un autre » De Sarkozy : « Il a des côtés brillants, il maîtrise l’instrument politique à l’américaine. C’est un Américain. Il me fascine. Il est ambigu. Il fait de la très vielle soupe dans de vieux pots. ‘’La France, aimez-la ou quittez-la’’ Faut arrêter ! Mais il est aussi capable de fulgurances… »
Les deux artistes, ont bien observé le parcours court de Rachida Dati, qui a été vite éloignée du gouvernement… Les autres vont suivre !
Parmi les artistes, qui ont soutenu Sarkozy dans sa campagne, et qui avaient réussi à gagner sa sympathie, seuls Enrico Macias et Mireille Mathieu.

Aek .Ben Brik
Samedi 30 Janvier 2010 - 10:52
Lu 1910 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+