REFLEXION

LES AMIS DE REFLEXION VOLENT A SON SECOURS : UN VIEIL HOMME 20 ANS VIVANT DANS DES CONDITIONS PREHISTORIQUES

Un vieil homme qui vivait avec sa sœur depuis près de 40 ans dans un taudis, en plein centre-ville à Mostaganem, sur les lieux, on ne voyait qu’un seul portrait, notre aïeul : l’homme préhistorique des anciens siècles mais, à Mostaganem et en 2016. Sur place nous avons alerté monsieur le wali sur son cas, il a instruit la DAS pour prendre ce petit vieux père en charge. De leurs coté, quelques donateurs des amis de Réflexion, ont entretenu le vieux mesquin, en lui faisant des soins corporels et en lui achetant des effets vestimentaires, de la literie et des articles de couchage, en attendant l’intervention de monsieur le wali pour son hébergement.



Aujourd’hui, alertés par une ancienne vidéo, postée sur la page Facebook des « amis qui aiment réflexion » et qui a attiré notre attention sur le cas d’une vieille femme décédée, laissant son frère un vieil homme seul, dans une situation lamentable, au niveau de « Sidi Laâdjel ». De suite, une équipe de journalistes du quotidien « réflexion » accompagnés de quelques amis, membres du groupe Facebook « amis qui aiment réflexion » se sont déplacés sur les lieux pour en savoir un peu plus : Catastrophe !
Arrivé sur les lieux, nous avons cherché l’homme en question et que fut notre surprise ? Un homme barbu, en guenilles qui semblait sortir tout droit de l’époque des « cavernes ».Tout en le scrutant, nous l’avons interpellé mais il avait du mal à nous comprendre et pour cause : il était malentendant et un peu désemparé. Un voisin qui le connaissait nous a aidés à questionner ce pauvre homme qui avait aussi du mal à s’exprimer tout en nous suivant d’un regard quelque peu perdu. Nous avons ainsi appris que ce malheureux venait de perdre, la veille, sa sœur aîné âgée de près de 80 ans et, apparemment, il lui était difficile de s’en remettre en restant dans une sorte de deuil. Nous avons approfondi notre investigation et ce (est ce qui nous a permis de savoir que ce Monsieur répond au nom de Bezzouaoui Ahmed, né en 1943 à sidi-Fellag (Mostaganem).Il était le fils de Mohamed oueld Miloud et de Benguebla Fatma. Quant à sa situation sociale, nous avons su que Mr.Bezzouaoui menait cette vie de misère depuis plusieurs années pour ne pas dire près d’une vingtaine d’années, d’après les dires des riverains. Mais, il y a un fait rapporté, par ses propre voisins qui ont insisté sur sa véracité ,c’est que Mr Ahmed a été approché par un ancien élu qui avait la qualité de maire  en compagnie d’une chaine de télévision qui l’a filmé et diffusé un petit reportage le concernant et pendant lequel le maire en question avait promis de le prendre en charge pour régler un tant soit peu sa situation dramatique et c’était en 2015 alors. Cependant, les jours passèrent, les mois passèrent sans qu’aucune attention ne lui soit prêtée et Mr Bezzouaoui, replongea dans le plus grand dénuement ainsi que dans l’oubli le plus total. Pendant notre visite à cet homme de mauvaise fortune, nous avons pu croiser quelques membres que savons bien du groupe « amis qui aiment réflexion » et qui sont venus le voir, par devoir de charité humaine et nous lui avons exprimé, ensemble, notre compassion à l’égard de la perte cruelle de sa sœur qui était son unique soutien et compagnie. Ces membres en question, nous les avons vu, profondément affectés avec une grande peine qui se lisait dans leurs yeux et, dans la discrétion ainsi que l’humilité, ils  ont fait les gestes  qu’il fallait pour donner à cette homme le minimum de confort matériel, financier et moral pour lui restituer sa dignité d’homme.

 

Riad
Samedi 28 Mai 2016 - 19:42
Lu 1578 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+