REFLEXION

LES ACTES ISLAMOPHOBES SE MULTIPLIENT EN France : Quatorze mosquées et quatre cimetières musulmans profanés



LES ACTES ISLAMOPHOBES SE MULTIPLIENT EN France : Quatorze mosquées et quatre cimetières musulmans profanés
Depuis le début de l’année en cours, au moins quatorze mosquées et quatre cimetières musulmans ont été profanés à travers le pays, selon des chiffres obtenus par TSA auprès d’une source proche du Conseil français du culte musulman (CFCM). Ce décompte n’est pas exhaustif, selon notre source. Des responsables de mosquées en construction n’ont pas souhaité déclarer les actes de dégradation dont leurs locaux ont fait l’objet, sans doute pour ne pas entraver la poursuite des travaux. Comparés à 2009 et à 2008, ces actes sont en très forte hausse en 2010. Pour Abdallah Zekri, chargé de mission au CFCM, c’est depuis le débat sur l’identité nationale et le voile intégral que ces actes se sont multipliés. « J’ai personnellement assisté à des débats sur ces questions. Des responsables politiques locaux n’ont pas hésité à déverser leur haine des musulmans et de l’islam », explique-t-il. Selon lui, depuis ces débats, les actes islamophobes ont été multipliés par trois par rapport à la moyenne des années 2008 et 2009. La majorité des actes de profanation de mosquées s’est en effet produite entre janvier et la mi-mai, une période durant laquelle la France avait connu deux débats successifs sur l’identité nationale puis le voile intégral. Un pic a été atteint en février, en plein débat sur l’identité nationale, avec au moins quatre mosquées profanées en 17 jours : Crépy-en-Valois, Saint-Etienne, Obernai et Sorgues. D’autres lieux de culte ont subi des dégradations mais leurs responsables n’ont pas souhaité que ces actes soient recensés par le CFCM.Contrairement aux actes antisémites, les agressions islamophobes n’ont jamais fait l’objet de condamnation de la part des responsables politiques français, à leur tête le président Nicolas Sarkozy. Pire : à ce jour, aucune enquête de police n’a abouti à des arrestations dans le cadre des actes de profanation enregistrés ces dernières années en France. « Ce n’est pas normal », regrette Aballah Zekri.

Yacine
Mardi 2 Novembre 2010 - 00:01
Lu 342 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+