REFLEXION

LES A.P.C DE LA WILAYA DE MOSTAGANEM : Un mandat à mettre aux oubliettes

De mémoire de Mostaganémois, et depuis l’indépendance à ce jour, la capitale du Dahra n’a jamais connu un pareil mandat des APC à travers les 32 communes de la wilaya. Durant ces trois premières années de ce mandat qui tire à sa fin, les assemblées ont brillé par leurs scandales de gestion, leurs procès devant la justice soldant la suspension de huit maires pour divers délits, ainsi que leur immobilisme, au point où les citoyens ont perdu toute confiance vis-à-vis de leurs élus.



Hormis la réfection de quelques trottoirs, et l’aménagement de diverses rues et ruelles qui déjà présentent des imperfections, à la suite des travaux de bitumage dont la plus grande partie laisse à désirer, aucune réalisation pour l’amélioration du cadre de vie du citoyen n’a été entreprise alors que cette collectivité locale a disposé d’un budget assez conséquent.
En dépit des milliards dépensés, de la campagne de nettoiement lancée par le nouveau Wali, la ville croule sous le poids des ordures et n’a jamais été aussi sale. L’insuffisance de la couverture des cités et quartiers en matière de collecte des ordures ménagères, l’absence de toute initiative pour un aménagement urbain adéquat, la protection de l’environnement, l’amélioration de l’éclairage public, ne sont que les nombreuses carences que les citoyens imputent à cette municipalité, dont l’assemblée s’est confinée durant cinq années dans des luttes intestines, privilégiant les intérêts personnels.Par ailleurs, durant toute cette période, de rares opérations de démoustication, de désinsectisation, de dératisation et de désherbage ont été effectuées, alors que d’importantes sommes ont été affectées à ce secteur. En dehors des projets réalisés dans le cadre sectoriel, aucune action n’a été entreprise par les élus, pour un aménagement urbain digne de son nom. IL suffit de faire une tournée à travers les douars, les quartiers et même au centre-ville de Mostaganem, pour s’en convaincre de cette amère réalité, et constaté de visu, que Mostaganem a perdu de son attrait et de son relief.Il  y a lieu de signaler, que dès sa prise de fonction à la tête de cette Wilaya, le Wali M. Temmar Abdelwahid s’est déclaré sidérer au vu de l’état de dégradation avancé de la Capitale du Dahra,  tout en indiquant que cette belle ville ne mérité pas pareille situation,  d’ailleurs, il ne cesse de fournir d’énormes efforts dans l’espoir d’insuffler un nouveau dynamisme. M. Temmar conscient de cette amère réalité, tente de mettre fin à la récréation qui n’a que trop duré.En tout état de cause,  avec sa manière de faire et d’agir, son esprit d’écoute et vivacité dans la prise de décision, sa vision éclairée, avec M. Temmar l’espoir est permis pour que Mostaganem retrouvera son lustre d’antan.

 

HAS
Mercredi 30 Septembre 2015 - 17:44
Lu 271 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+