REFLEXION

LE WALI VEUT ASSAINIR LA SITUATION : 101 vieux immeubles squattés par des familles africaines

Une commission technique constituée des services de la daïra et de la commune d’Oran est à pied d’œuvre pour recenser les immeubles du vieux bâti évacués et réinvestis par des squatters, a-t-on appris auprès des services de la wilaya.



La mise en place de cette commission a été décidée par le wali d’Oran pour faire le point sur cette situation de récidive des indu-occupants et prendre ensuite des mesures coercitives pour leur délogement, a indiqué la même source. Sur 101 immeubles du vieux bâti menaçant ruine, évacués et dont les occupants ont été relogés, une soixantaine serait aujourd’hui squattés par des indus occupants, a-t-on ajouté."Certains ont profité de la période des élections locales du 29 novembre dernier pour réoccuper de nouveau ces espaces classés à haut risque", a souligné un cadre communal de la ville d’Oran. "Le dernier squat en date a été signalé au niveau de haï Abdelmoumen (ex-Choupot) où un vieux immeuble évacué a été squatté durant la nuit par des familles", a-t-il ajouté précisant que certains indu-occupants ont réinvesti les lieux alors qu’ils ont été évacués au moins une fois par la force publique. Le wali d’Oran, M. Abdelmalek Boudiaf avait instruit récemment les services concernés en vue de prendre les mesures qui s’imposent pour en finir avec ce problème, a indiqué la même source.

Medjadji H
Mardi 5 Février 2013 - 00:00
Lu 164 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+