REFLEXION

LE WALI MET EN ROUTE SON BULLDOZER : Ain Témouchent sans bidonvilles en 2016

Le wali d’Ain Témouchent, M. Hamou Ahmed Touhami , met en route son bulldozer, il menace, et promit , que tous les baraques, taudis et bidonvilles seront rasés durant l’année 2016 afin que la ville retrouve sa beauté et de libérer les assiettes foncières, longtemps squattés au nom du problème de logement.



A l'occasion de la dernière réunion de l’exécutif de la wilaya d’Ain Témouchent, présidée par le wali M. Hamou Ahmed Touhami, deux secteurs ont été à l’ordre du jour, à savoir le secteur de la construction et de l'urbanisme et celui des travaux publics.D’emblée, le wali a été catégorique en disant que l'année 2016 sera celle de l’éradication de toutes les baraques, taudis et bidonvilles afin de trouver de nouvelles prospections d'assiettes foncières appropriées pour projeter de nouveaux programmes de logements tous types confondus, ainsi que la promotion de l'investissement. Et d'ajouter que la wilaya d’Ain Témouchent doit améliorer son architecture en préconisant une architecture type pour la wilaya. Prenant la parole, le directeur du secteur de l'urbanisme et la construction, axa son intervention sur les points liés aux instruments d'urbanisme ( PDAU et POS), aux arrêtés d'urbanisme, aux atteintes et erreurs constatées dans les différents programmes de viabilisation au logement rural et à l’amélioration urbaine étant donné que le quinquennat 2015 / 2019 va confronter de sérieux problèmes ayant trait au manque flagrant d'assiettes foncières à lotir, à l'exemple des villes d’Ain Témouchent, Hammam Bouhjar et Beni Saf, qui n'ont plus de terrains pour recevoir des projets. « Il est temps de songer à récupérer les assiettes se trouvant à l’intérieur des tissus urbains, à l'exemple des caves coopératives dont certaines demeurent en situation litigieuse et constituent par conséquent des poches appréciables pouvant recevoir des équipements publics et des programmes de logement promotionnel et autres, selon le besoin de chaque ville. », dira ce dernier. Selon le directeur de l'urbanisme, il existe des poches foncières totalisant 626,5 hectares à récupérer ou sur le point de l’être. L’intervenant dira que 25 projets d'investissement sur 35 auraient reçu les actes de construction en 2015 contre 06 sur 12 projets en 2016. S'agissant du plan d'occupation du sol (POS), 17 unités dont certaines en phase de préparation de cahiers le tout devrait dégager 7.706 logements pour une superficie de 272,02 hectares. L'orateur ajouta qu'une enveloppe de 300 millions de dinars a été consacrée à la viabilisation de 13 sites de logements ruraux sur les 175 répartis à travers les 28 communes de la wilaya. Les responsables du deuxième secteur, à savoir celui des travaux publics, ont pris note des orientations du wali concernant la rénovation du réseau routier et leur entretien régulier et permanent ainsi que la mise en état des feux tricolores à travers le territoire de la wilaya sur le budget de la wilaya.

H. Bouna
Mardi 16 Février 2016 - 18:03
Lu 403 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+