REFLEXION

LE WALI EXPOSE SON BILAN DE 18 MOIS A LA TELEVISION NATIONALE : La grande traversée de Temmar à Mostaganem

Invité de marque à l’édition d’information de 15h sur la chaine de télévision nationale, monsieur Abdelwahid Temmar wali de Mostaganem a décortiqué l’ensemble de sa feuille de route en matière de développement tous azimuts que connait la wilaya avec pas moins de 225 projets en main, non sans compter les investisseurs qui se bousculent au portillon, pour dresser à l’antenne une heure durant un tableau général sur pratiquement l’ensemble des projets en cours et autres en pourparlers, qui indubitablement feront de la wilaya de Mostaganem un pôle phare et à l’échelle nationale et à l’échelle régionale.



Actualité évènementielle oblige, monsieur  Abdelwahid Temmar s’est exprimé tout d’abord sur l’actualité artistique de la ville de par le cinquantenaire du festival national du théâtre amateur « qui devait en tant que le plus ancien festival au pays, être marqué par une halte le temps d’une année de productions théâtrales locales, régionales, et d’outre mer, sous le haut patronage du Président de la République ». De là, sous un autre ordre purement macro-économique, monsieur le Wali s’est penché sur « la nécessité de révision des mécanismes de gestion locale des villes suite à la rencontre ayant regroupé les walis au gouvernement consistant à remanier les walis en véritables managers de leurs wilayas en cette spécifique phase économique, pour booster , sur un premier axe, l’investissement qui sur un plan local semble sous les bonnes auspices de par le positionnement stratégique de la wilaya de Mostaganem sur la rive de la grande bleue avec prêt de 10% de la côte nationale, et 16 ZET qui admettent un travail titanesque en la matière ». Tout un panorama qui d’après l’invité de la Tv nationale, « vient encore renforcer les autres atouts de la wilaya dont 80% des terres sont de vocation agricole nécessitant bien des investissements au même titre que l’environnement dont un projet de recyclage des déchets s’imposait avec des plus grandes firmes spécialisées dans le domaine, au même titre qu’un investissement lourd dans le domaine de l’aquaculture ». Quant au «deuxième axe », ajoutera monsieur Temmar, « la priorité est à l’amélioration des prestations publiques et administratives vis-à-vis du citoyen qui est l’une de nos priorités, dont notamment la santé, l’environnement et le logement.
Monsieur Abdelwahid Temmar, en homme soucieux de l’image de marque de sa wilaya pour une meilleure attraction d’investisseurs et de touristes étrangers, a aussi défendu le marketing dont il est le premier manager, en s’exprimant sur les réalisations maritimes, ferroviaire, la pénétrante autoroutière et l’autre « non moindre important projet  de réhabilitation de l’aéroport qui viendra couronner l’ensemble de notre vision d’ouverture de Mostaganem sur le monde à titre économique et touristique ». Et à propos du tourisme et les 3.000 mille lits dont elle dispose avec un horizon de 10.000 unités, le Chef de l’Exécutif a abordé l’autre grandiose projet touristique attendu du côté de la Crique à la place de l’ex-Sonic sur la côte des Sablettes, non sans citer la nécessité d’encourager le tourisme dans le monde campagnard « capable d’être un moteur attracteur de bien une masse touristique depuis l’étranger, à l’ombre de l’ouverture de la cité sur l’Europe ». Et qui dit campagne, dit aussi le monde agricole dont la patate qui a frôlé les 90 DA le kilo en gros au souk El-Lil, mais qui selon l’intervenant va sans doute revenir à 50 da au détail à la lumière de l’arrachage des premières productions en la matière avec surement une bonne répercussion sur le prix dans les autres régions du pays.

DES PROJETS D’ENVERGURE CONTINENTALE
Les autres grands projets en matière de production de lait avec le début d’implantation d’investisseurs, avec un cout de 900 millions DA, à l’exemple de La Belle qui produit la vache qui rit, demeure aussi sur la bonne voix rassure le Wali qui parle du plus grand projet à l’échelle continentale qui est en voix de concrétisation à Mostaganem pour un produit fromager au lait pur et non pas à la poudre. « Ce qui va sensiblement réduire la facture d’importation nationale ». Idem pour « la production aquacole à l’exemple de la crevette dont les résultats se feront d’eux mêmes à l’ombre d’investisseurs coréens et autres, d’autant que la production dans ce secteur est prompte. Ce qui ne manquera pas de se répercuter positivement sur le cout d’autres espèces de poissons. Le nombre de 10 investisseurs dans ce créneau va aussi permettre la création de 600 postes de travail».  
Du reste, le Wali qui a aussi plaidé la nette avance que connait le logement (tous types confondus) dont 15.000 unités seront livrées l’année en cours, s’est aussi exprimé sur la ré-accélération de l’installation du tramway, et la création de zones d’activités dans chaque daïra en vue d’encouragement et d’accompagnement des petites et grandes entreprises, l’éventuelle installation de BMW en étude de faisabilité par la firme, le projet de raffinage de fer avec un consortium algéro-chinois, le projet d’envergure continentale de fabrication de céramique avec une entreprise espagnole, entre autres sont autant de points forts marquant la poussée économique et sur lesquels est revenu monsieur le Wali chiffres à l’appui.

 

Ilies Benabdeslam
Mercredi 5 Avril 2017 - 08:00
Lu 868 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 18-11-2017.pdf
3.68 Mo - 17/11/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+