REFLEXION

LE WALI EN VISITE DE TRAVAIL A BETHIOUA : Rattraper le retard

Le wali d’Oran, lors de sa récente visite de travail et d’inspection dans la daïra de Bethioua, n’a pas manqué de déclarer devant une assistance nombreuse à la salle de la bibliothèque Bouabdelli Mehdi de procéder à l’installation de pas moins de neuf cellules elles-mêmes chapeautées par une dixième et dont l’objectif essentiel est une meilleure prise en charge de tout ce qui touche au développement socio-économique de la wilaya d’Oran.



LE WALI EN VISITE DE TRAVAIL A BETHIOUA : Rattraper le retard
Prenant la parole après avoir pris connaissance du bilan catastrophique de l’année blanche de la commune d’Aïn El-Bia, qui accuse un grand retard dans la réalisation de l’ensemble des projets structurants qui n’ont pas vu le jour à cause d’une motion de retrait de confiance dûment signée par huit élus conte l’actuel P/APC Kebaili Mohamed, depuis 1 mois est restée veine sans aucune suite pour des motifs inconnus puisque ce dernier campe toujours sur sa position pour des intérêts personnels. Prenant la parole, M. Abdelmalek Boudia, commencera par faire part à l’assistance des conclusions qu’il a pu tirer de ses visites, dans les sept daïras, sur les neuf daïras que compte la wilaya d’Oran. « Nous avons pris dans une large proportion, des réalités socio-économiques de la wilaya. Et je peux vous affirmer aujourd’hui que beaucoup de travail nous attend. « Des visites qui m’ont permis de renforcer ma vision des choses, nous ne pourrons jamais, en tant qu’exécutif, mener à bien, seuls, notre programme de développement socio-économique sans l’aide et la coordination de tous et plus particulièrement le mouvement associatif qui reste le plus proche du citoyen pour qui le programme de développement est dessiné ». Après avoir mis en exergue le plus que peut apporter le mouvement associatif aux différents responsables de l’exécutif pour une meilleur prise en charge des préoccupations des citoyens, qu’elles soient relative à l’habitat, l’emploi,au raccordement augaz de ville, au développement rural, à l’adduction en eau potable… « Ces cellules auront à prendre en charge respectivement l’environnement et la qualité de la vie, les ressources humaines, le développement rural, l’emploi et la solidarité, les synthèses et les perspectives, et enfin, la communication ». M. Abdelmalek Boudiaf a invité tous les journalistes et correspondants de presse, à y participer à travers leurs idées et avis, suggestions, réflexions…l’occasion également pour le wali d’annoncer un nouveau quota de 4.000 logements sociaux, dont la moitié pour la résorption de l’habitat précaire (RHP) dont vient de bénéficier la wilaya d’Oran pour cette année 2011, et M. Abdelmalek Boudiaf de conclure : « ces cellules constituent désormais la véritable colonne vertébrale autour de laquelle s’articulera notre stratégie qui nous permettra, avec l’aide de Dieu le Tout Puissant,de répondre efficacement aux attentes légitimes des citoyens de la wilaya d’Oran ».

Medjadji.H
Lundi 30 Mai 2011 - 12:57
Lu 582 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+