REFLEXION

LE WALI DE SIDI BEL ABBES A PROPOS DU STADE DE MOSTEFA BEN BRAHIM : "C’est tout sauf un stade"

Lors de la visite de chantier qui a conduit le wali et les membres de l’exécutif à travers les communes de la daïra de Mostefa ben Brahim, le premier responsable de la wilaya connu pour son calme et sa pondération ne pouvait visiblement pas se retenir pour piquer une colère en s’adressant au bureau d’étude chargé du suivi de l’aménagement et le directeur de la jeunesse et des sports en sa qualité de maitre de l’ouvrage.



LE WALI DE SIDI BEL ABBES A PROPOS DU STADE DE MOSTEFA BEN BRAHIM : "C’est tout sauf un stade"
Mr Hattab Mohamed El Amine ne pouvait pas certainement cautionner une telle mascarade ce qui a motivé sans aucun doute sa prise de décision sur le champ d’ordonner la résiliation avec le bureau d’étude et d’arrêter les travaux pour une éventuelle reconsidération du projet. Face à une revendication sans cesse grandissante d’une jeunesse qui vraisemblablement n’a que le foot comme moyen de divertissement, le wali ne pouvait que réagir de la sorte en mettant le directeur de la jeunesse et des sports devant ses responsabilités. Et d’ajouter « cette jeunesse des zones rurales a aussi le droit de jouir de terrains de jeu dignes de la pratique du sport avec du tartan et de l’éclairage ». Si la wilaya de Sidi Bel Abbès connait un grand retard dans la réalisation des projets de développement, pour les infrastructures sportives c’est le grand désert. Il s’agit là d’un lourd contentieux cumulé à travers de longues années de léthargie dans le secteur de la jeunesse et des sports. Pour le stade de la commune chef lieu de daïra de Mostefa ben Brahim, il date du début des années 70 pour que plus de 30 ans après il bénéficie d’une opération d’aménagement dont l’enveloppe financière n’excède pas 14 millions de dinars. Ce qui a certainement obligé le bureau d’étude à proposer le minimum en essayant de garder l’ossature de l’infrastructure déjà existante. Apparemment les responsables locaux de la daïra avaient demandé plus d’argent que n’a prévu l’enveloppe de l’autorisation de programme. Heureusement que le wali est passé à temps pour prendre la décision pour laquelle un groupe de jeunes a fait le pied de grue devant le site durant toute une matinée. Il vaut mieux tard que jamais. Ces jeunes férus de la balle ronde préfèrent patienter encore, a-t-on relevé que de voir de l’argent jeté par la fenêtre en se retrouvant toujours au point de départ. Un responsable de l’association de football a fait part au premier magistrat de la wilaya que l’équipe de la daïra reçoit ses matchs à domicile en déplacement chez les adversaires pourvu que la jeunesse puisse taper sur un ballon. A quand le rêve de recevoir sur un stade digne de ce nom sera exaucé pour la daïra de feu Tayebi Larbi.

D.M.
Jeudi 23 Mai 2013 - 10:33
Lu 784 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+