REFLEXION

LE WALI DE MOSTAGANEM FACE A LA PRESSE : Des défis à relever

« Ma mission est d’assurer la continuité, certes, beaucoup de choses ont été réalisées, mais il existe des erreurs et des insuffisances que nous essayerons de corriger avec le temps »



LE WALI DE MOSTAGANEM FACE A LA PRESSE : Des défis à relever
Il nous est  difficile  de traiter en un seul article, tout ce qui a été dit ou suggéré, lors de  la conférence de presse animée par le wali M. Ouddah Hocine dans l’après-midi du  jeudi, compte tenu du fructueux débat qui s’est instauré. D’emblée, le chef de l’exécutif, a préféré   donner la parole  aux journalistes, pour apporter des  réponses, aux interrogations soulevées, et faire  un large tour d’horizon, sur l’ensemble des  volets, qui caractérisent le développement local de la wilaya de Mostaganem. Du secteur de l’eau, en passant par les travaux  publics, l’habitat,  le logement, la collectivité locale, la  jeunesse et sports, l’éducation et la santé. M. Ouddah Houcine n’a oublié  aucune  question par le fait qu’il a manifesté son  écoute. « Ma mission  est d’assurer la continuité, certes, beaucoup de choses  ont été réalisées, mais il existe des erreurs et des insuffisances que nous essayerons de corriger avec le temps ». En matière d’habitat, d’alimentation en eau potable, Mostaganem est incontestablement parmi les premières wilayas du pays dira M. Ouddah Hocine, qui n’a cessé de déclarer avoir trouvé un environnement idéal, pour la réalisation   d’objectifs adéquats, et l’espoir  d’aller davantage de l’avant dans  le renforcement de la transparence dans la gestion des affaires publiques. Il a mis par ailleurs en exergue les efforts consentis par les responsables au niveau de  tous  les secteurs confondus…. Le wali a affirmé qu’il s’est assigné des objectifs en matière de rationalisation pour  privilégier le long terme, qui a toujours  apporté ses fruits. Sur  un autre plan, il a été fait état de la consolidation de l’ensemble des instruments de prévention, de contrôle et de suivi, dans ce contexte, les chefs de daïra ont été instruits à la rigueur et à  l’efficacité. Pour ce  qui  est des zones touristiques, le chef de l’exécutif dira, « Mostaganem à l’avantage d’avoir un littoral vierge et  pour un investissement fiable, il faudrait  tout d’abord une politique réfléchie, en matière d’assainissement, aujourd’hui, il ne  faudrait plus commettre les erreurs du passé. Sur le secteur de  la santé, les informations  en ma possession m’ont été confirmées après avoir procédé à un constat des lieux à savoir : équipements sophistiqués non exploités, absentéisme, absence d’hygiène,  mauvaise  gestion, négligence.   En ce qui concerne le volet de la construction, certes, c’est légitime pour les entrepreneurs de gagner de l’argent, mais faudrait-il s’appliquer  sur les normes non pas par le fait de réaliser mais de bien réaliser » souligne M. Ouddah Houcine, loin d’être un  moralisateur, mais en  homme  d’Etat, conscient de la  responsabilité qui lui est confiée. Quoique Mostaganem  est à plus de 60% à  vocation rurale, elle a le mérite de ne pas avoir connu d’exode rural, la  fixation de sa population  est une des spécificités  de cette  wilaya, et il est de notre devoir de ne ménager  aucun effort pour réconforter cette population rurale, en matière de développement des routes, de l’électricité, de l’eau, d’infrastructures scolaires et autres. Le port de pêche de la Salamandre, l’hôpital des 240 lits de Kharrouba, le parking de voitures, les toilettes publiques, le marché informel, la trémie au niveau de l’intersection   d’Ouréah, la pénétrante sur l’autoroute, telles ont été les autres questions posées à Monsieur le wali, qui dans  ses réponses a affirmé avec sérénité, que tous les retards seront résorbé  dans le temps et dans l’espace, mais faudrait- il que la société civile s’implique rigoureusement. Dans le souci d’insuffler un nouveau souffle, d’instaurer une nouvelle dynamique, et de stimuler davantage l’aspect de la responsabilité et de l’intérêt commun, le chef de l’exécutif, très en fait de certaines réalités a  souligné que, des permutations, des  changements et remplacements  auront lieu très prochainement et ce à la grande  satisfaction des Administrés. Pour ce responsable communicatif,  ouvert au dialogue et aux débats d’idées l’espoir  est permis pour  que Mostaganem retrouvera ses lettres de noblesse d’antan. Le  spectre de l’opacité, et certains comportements néfastes et nuisibles à la bonne gestion de l’administration, seront révolus. Et le souhait de l’administré notamment en cette fin d’année et de voir le rideau de fer du cabinet remplacé par «un rideau de verre». Une chose est sûre avec un responsable d’une telle  stature, la région du Dahra sortira sans  aucun doute de sa torpeur.

SAA
Samedi 25 Décembre 2010 - 10:55
Lu 629 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+