REFLEXION

LE WALI DE MOSTAGANEM EN EXCLUSIVITE A REFLEXION : "Mostaganem doit avancer, et je suis là pour le faire"

‘’Je ne serais jamais un fonctionnaire accroché à son bureau, je suis un homme de terrain, un architecte de par mon métier et mes pensées, je suis un rebelle contre tout qui touche au patrimoine de l’Etat et à l’avancée du développement de ma wilaya.’’ ‘’Mostaganem a trop souffert de son isolement, malgré ses richesses et son patrimoine culturel et son splendide littoral.’’ ‘’Il faut que tout le monde sache que j’ai un rétroviseur cassé, je ne regarde jamais derrière moi, Mostaganem doit avancer, et je suis là pour le faire’’, prélude monsieur Temmar Abdelwahid, wali de Mostaganem, avant de nous inviter à un thé et ouvrir son cœur à ‘’Réflexion’’ pour détailler ses idées.



Le tout nouveau wali de Mostaganem, M. Temmar Abdelwahid, fraichement installé à la tête de l’exécutif de la ‘’perle’’ du Dahra, n’a pas perdu de temps pour donner un ‘’coup de fouet’’ à l’activité économique à Mostaganem.
 En effet, le wali de Mostaganem qui a eu l’amabilité de nous accorder, ce jeudi, un entretien dans son bureau, nous a longuement exposé la situation dans laquelle a trouvé la wilaya de Mostaganem.

Je suis un wali de terrain
M. Temmar dit avoir constaté dès le premier jour de sa prise de fonctions qu’aucun secteur ne fonctionne normalement et que tout ‘’dorme’’ à Mostaganem. Il promet de remédier très rapidement à cette situation qui n’a, selon lui, que trop duré. M. Temmar qui est architecte de formation, assure, dans ce contexte, qu’il est un wali de terrain. ‘’Je ne suis pas un homme qui attend les ordres’’, a-t-il affirmé. Avant d’ajouter : ‘’je suis tous les secteurs et aucun secteur ne m’échappe’’.
Le wali a profité de l’occasion pour dire une amère réalité, que Mostaganem est renfermée sur elle-même, alors qu’elle a les atouts pour réussir en tant que wilaya côtière et elle a tout ce qu’il lui faut pour développer un tourisme de masse. A ce sujet, le wali a cité l’exemple de la station balnéaire des ‘’Sablettes’’ qu’il considère comme un ‘’douar’’. Aucun hôtel, dira M. Temmar, n’est professionnellement classé à Mostaganem. ‘’Tous les hôtels dans la wilaya sont loin des normes reconnues universellement’’, a-t-il regretté.

Mes priorités : l’environnement, la santé et le logement
Le wali dit être ici pour changer la situation à Mostaganem et la faire sortir de sa léthargie. Pour ce faire, le nouveau chef de l’exécutif de la wilaya s’est fixé un plan de travail axé sur 3 secteurs prioritaires pour lui. Ces trois secteurs auront la moitié de son temps, le reste sera consacré à l’investissement. ‘’J’ai décidé de diviser mon temps 50% pour les priorités et 50% pour l’investissement’’, nous a-t-il déclaré. Le premier axe concerne le secteur de l’environnement dont il fustige l’inaction. ‘’ Je n’ai pas trouvé de direction de l’environnement à Mostaganem’’, s’est-il étonné ! Il dit avoir trouvé des projets de 4 CET dont les travaux de réalisation n’ont pas vu le jour, pour des raisons qu’il estime illogiques. Aussi, il dit avoir fait le triste constat que la wilaya de Mostaganem ne dispose d’aucun incinérateur de déchets ménagers et d’aucune décharge publique ‘’proprement’’ réglementée.
 Le secteur de la santé, qui était le premier à être inspecté par le nouveau wali, et dont la situation est plus que ‘’délétère’’, est parmi les priorités de M. Temmar. Ce dernier déplore le retard flagrant dans la réalisation du CHU de 240 lits. Il s’est aperçu, aussi, qu’aucun pharmacien n’assure la garde le soir, dans les établissements publics ou privés. ‘’J’ai dû sanctionner, au cours de mes visites surprises, quelques agents de la santé publique et 8 pharmaciens dont 2 au cours de cette semaine, pour non-respect des horaires de la permanence’’, a-t-il annoncé.  Avant d’ajouter, par ailleurs, que trois hôpitaux sont toujours en phase de réalisation et ne sont pas encore achevés. Le wali, par ailleurs, a décidé de visiter, ce lundi, inopinément des hôpitaux sans dire lesquels.
 Le wali de Mostaganem nous a fait, à cet effet,  une confidence : ‘’je ne peux pas demander des enveloppes financières supplémentaires, si Mostaganem n’a toujours pas consommé les crédits qui lui ont été alloués’’.
L’autre secteur qui est prioritaire pour le chef de l’exécutif de la wilaya, est celui du logement dont les programmes LPA, LPP et LSL sont aussi, selon M.Temmar, ‘’hibernés’’. ‘’Pour booster le secteur, j’ai programmé une sortie, ce jeudi, avec le directeur général de l’Agence de l'Amélioration et du Développement du Logement(AADL)’’, a-t-il annoncé. Ajoutant :’’ je n’ai pas encore désigné le projet qui sera inspecté’’, a-t-il averti. Abordant le sujet du logement social, le wali Temmar révèlera que les doléances  des citoyens qui arrivent à son bureau montrent à quel point le programme LSL dans la wilaya de Mostaganem n’arrive pas à satisfaire une grande partie des citoyens nécessiteux. Cela est dû, selon le wali, aux nombreux chantiers du logement social qui sont à l’arrêt, abandonnés par les entrepreneurs en charge de leur réalisation ou bien des logements récents présentant des malfaçons.

Le tourisme  du ‘’douar’’ des Sablettes sera réétudié
Quant à l’investissement, il sera ‘’concentré’’ sur  le tourisme, l’agriculture, la pêche et l’industrie. Ainsi, concernant le tourisme, la situation du ‘’douar’’ des Sablettes sera réétudiée où l’hôtel ‘’Hyproc’’ qui reste inexploité sera inauguré incessamment. ‘’ Il faut que Mostaganem sort de isolement’’, a insisté le wali. ‘’Pour cela, j’encourage les grandes chaines hôtelières à venir investir dans l’hôtellerie de luxe à Mostaganem, en perspective des jeux méditerranéens de 2021 où Mostaganem serait appelée à contribuer pour faire réussir l’évènement sportif méditerranéen’’, a-t-il indiqué.

Mostaganem aura sa part des jeux méditerranéens
À cet effet, le wali de Mostaganem, M. Temmar Abdelwahid, a révélé  qu’il s’est entretenu avec le wali d’Oran, M. Abdelghani Zaalane et se sont mis d’accord pour que Mostaganem prendrait en charge une partie de l’hébergement et abriterait quelques disciplines sportives.
En outre, et pour bien commencer l’opération de mise à niveau du secteur du tourisme à Mostaganem, le wali affirme avoir invité le groupe hôtelier ‘’Ibiz’’ à réaliser plutôt que possible un hôtel de luxe à Mostaganem qui sera, a-t-il espéré, le premier d’une chaine d’hôtels de 4 et 5 étoiles qui verront le jour à Mostaganem. Dans ce contexte, les hôtels qui sont actuellement ouverts à Mostaganem, dira M. Temmar, devront subir une opération classification. ‘’J’ai parlé au ministre du tourisme pour désigner une commission ministérielle qui aura la mission de classer les hôtels à Mostaganem avec l’obligation pour les propriétaires et les gérants de se conformer aux nouvelles exigences.
Concernant l’agriculture et la pêche, le wali Temmar insiste sur le développement de l’activité aquacole et s’interroge sur le fait que de Kharrouba à Benabdelmalek Ramdane on ne cultive que les tomates et on ne trouve pas une usine pour leur transformation. ’C’est pour cela que j’incite les investisseurs à diriger leurs investissements vers Mostaganem’’, explique-t-il. Pour booster l’investissement aussi, le wali annonce la création d’une zone d’investissements à Bordjia (commune de Haciane) où plus 200 hectares de foncier industriel seront réservés pour accueillir des investissements ‘’réfléchis’’.
Avant de clôturer ce chapitre, le wali est revenu sur les jeux méditerranéens d’Oran 2021 en promettant d’œuvrer pour que Mostaganem ait une ‘’part’’ dans la réussite de ces jeux et ce, en la préparant en matière d’hébergement hôtelier et d’infrastructure sportives. Côté travaux publics, le wali veut réactiver l’aérodrome de Sayada avec la création d’un aéroclub.

66 projets seront  lancés avant la fin de l’année 2015
 ‘’J’ai 66 projets qui devront être lancés avant la fin de l’année en cours’’, a-t-il révélé. Avant d’ajouter : ‘’j’ai donné une instruction pour réaliser dans la ville de Mostaganem des abribus et des vespasiennes avec des «kiosques» pour garantir une meilleure gestion de ces dernières’’.

Gestion catastrophique des communes et des élus qui ignorent le code des marchés
Quant à la gestion des communes, le wali a déploré la gestion catastrophique des communes de la wilaya par des maires et des élus qui, selon le wali, ne connaissent  rien à la gestion communale et ignorent le code des marché et les textes réglementaires concernant la délivrance des permis de construire. À cet effet, le wali songe à organiser une journée de formation au profit des élus sur la réglementation en vigueur, relative  aux marchés publics et au permis de construire. Le wali a confirmé, dans ce contexte, l’enquête enclenchée sur le restaurant ‘’Royal’’, concernant la délivrance de (trois) 3 ‘’faux’’ permis de construire. Cette enquête a été suivie, selon le wali, par la sanction immédiate de 4 responsables, à savoir le maire de Mostaganem, M. Belmiloud Abdenour, le vice-P/APC chargé de l’urbanisme, M. Kaddour Tayeb Bey, le directeur de l’urbanisme de la commune, M. Abdelkader Chaachoua et M. Nourine, chef de service. Le maire de Mostaganem a été suspendu pour cette affaire et pour l’autre affaire qui est en instruction à Ain Tedeles et qui lui a valu d’être placé sous contrôle judiciaire. Pour assainir la situation, le wali a désigné une commission pour enregistrer les atteintes au domaine public et les infractions des règles d’urbanisme. Et c’est ainsi que le wali a ordonné la démolition de 2 constructions illicites à Tigditt et à la cité Medjahri et une autre à l’EAI Kaloua Charef à Hassi Mamèche.

Jumelage avec d’autres villes du monde
Avant de terminer, le wali nous confia son intention d’ouvrir la wilaya sur d’autres villes du monde pour des échanges culturels, sportifs et même des partenariats dans le cadre de l’investissement. Dans ce sillage, il nous a fait savoir que l’ambassadeur de la Croatie a sollicité un entretien avec le wali de Mostaganem pour un éventuel jumelage entre Mostaganem et une ville de la Croatie. Toujours dans le même sujet, une rencontre est prévue la semaine prochaine à Mostaganem entre  l’ambassadeur de France en Algérie et le wali de Mostaganem où un partenariat sera au menu des discussions.
 

Réflexion
Vendredi 4 Septembre 2015 - 17:51
Lu 5212 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+