REFLEXION

LE WALI DE MOSTAGANEM EN COLERE CONTRE LE SECTEUR DE LA SANTE : Pour le malade … dérangez- moi à tout moment ?

Manque d’ambulances, le siège de la direction de la santé en état déplorable, des employés payés plus tard, des rats qui font le racket dans les dortoirs des malades et des infirmiers qui prennent leurs déjeuners dans les salles de soins… devant les directeurs des hôpitaux lors d’une réunion pour passer le secteur de la santé au scanner , le wali de Mostaganem châtie : qu’attendez-vous pour bouger ? Pour le malade, le wali est là… dérangez- moi à tout moment ?



En effet le wali de Mostaganem  s’est  rendue quelques jours avant sa rencontre avec le staff de la santé dans un établissement de soin public , il a été soigné par des jeunes médecins dynamiques, mais au grand malheur ,il a découvert que ces médecins n'ont pas perçu  leurs salaires depuis plus de six mois . Tout en colère, M. Temmar,  à la vue de ses médecins, a réalisé que quelque chose cloche dans le secteur de la santé. Un wali serait évidemment bien accueilli, mais que sera le sort d’un simple citoyen malade entre les mains d’un médecin avec des poches vides et démoralisé.
Arrivé à son bureau il programma une réunion en extra urgence regroupant le directeur de la santé et tous les directeurs des établissements sanitaires pour faire le point …
Ce dimanche, le wali M. Abdelwahid Temmar a présidé, au niveau de la direction de la santé de Mostaganem, une rencontre avec les directeurs des établissements de santé et les représentants de plusieurs syndicats afin de faire le point sur le secteur de la santé. Plusieurs points ont été traités…
Le wali était, en effet, ce dimanche en réunion avec les directeurs des hôpitaux de Mostaganem, les médecins et les représentants des différents syndicats du corps médical. M. Abdelwahid Temmar a entamé cette réunion par quelques remarques qu’il avait faites sur des cas qui étaient, selon lui, «inadmissibles» en citant le cas de l’hôpital Che Guevara qui, de nos jours, n’est pas équipé d’un ascenseur et qui rend la vie aux malades plus pénible. Le wali a sommé tous les responsables de ce secteur de se ressaisir et de se dévouer davantage aux citoyens et de rouvrir les urgences dans les plus brefs délais. Après cela, le wali a pu écouter les demandes des syndicats des médecins, des infirmiers, et du paramédical qui tous, chacun à son tour, ont détaillé leurs problèmes au wali. Les importants soucis qui ont été étalés, le logement de fonction, le manque des vestiaires et des salles de détentes, le manque de sécurité au niveau des hôpitaux et urgences ainsi que l’instabilité de la date du paiement qui, selon le représentant du syndicat, sont parfois payés au début du mois, parfois au milieu et même à la fin du mois. Grâce à l’efficacité et l’ambition du wali à améliorer la wilaya de Mostaganem, il a pu résoudre certains problèmes sur les champs et sans tarder. Cette attitude a réconforté les médecins et les a motivés davantage pour servir de la plus belle et noble manière le citoyen mostaganémois. Néanmoins, le wali a exprimé sa colère au sujet des certificats délivrés, sans raison médicale, par quelques médecins aux citoyens. A ce sujet, M. Abdelwahid Temmar a déclaré qu’il trouve ça « immoral » de la part d’un médecin qui a été assermenté et, qu’à présent, il va prendre cette affaire au sérieux et s’en chargé lui personnellement. Au final, le wali a sommé tous les responsables de ce secteur qui est, selon lui, le plus important de signaler  tous les manques de matériels qu’ils ont et cela d’une manière administrative et avec des cahiers de charge : « j’entends tout le temps que vous avez besoin de tel ou tel chose mais je ne reçois rien de concret… ». Le wali a aussi rassuré le corps médical ainsi que les citoyens que la crise économique ne démunira ni le budget consacré à ce secteur ni la volonté des autorités d’améliorer nos hôpitaux. Le directeur des hôpitaux de Mostaganem, à son tour, a remercié le wali d’avoir honoré la rencontre de sa présence et qu’il souhaiterait lui au nom de tous les médecins d’accomplir leurs missions et d’offrir aux citoyens tous les soins  dont -ils en auront besoin. 

Salim Skander
Lundi 18 Janvier 2016 - 17:08
Lu 2208 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+