REFLEXION

LE WALI D’ORAN A GDYEL : Prendre les décisions efficaces en dépit des résultats négatifs

En effet, dès les premières heures de la matinée, le wali d’Oran à la tête d’une importante délégation de cadres de son département a effectué une visite de travail et d’inspection dans la commune de Gdyel. Les citoyens envahissaient déjà les artères menant à la daïra de Gdyel.



LE WALI D’ORAN A GDYEL : Prendre les décisions efficaces en dépit des résultats négatifs
Des travailleurs venus de toute la région brandissant des portraits du président de la République et l’emblème national arrivaient sur le boulevard Emir Abdelkader par bus entier vers la daïra de Gdyel où M. Boudiaf Abdelmalek s’est arrêté pour saluer la foule en liesse, a ce moment régnait une atmosphère indescriptible, des yous yous fusaient de partout et les services du sécurité ont éprouvé beaucoup de peine pour maitriser une foule compacte portée par le jeu de nombreuses troupes folkloriques. Au niveau de l’APC de Gdyel, le chef de l’exécutif s’est enquis du taux d’avancement concernant la réalisation des 100 locaux prévus, dans la commune dont la date a été fixé en fin de l’année courante. Ce projet cher au président de la République dont il est l’initiateur a connu des retards manifestés dans cette localité où les travaux battent de l’aile. Amorcés il y a cinq ans de cela, les locaux très attendus par la masse juvénile ont atteint un taux d’avancement de 30 % accusant de ce fait un retard de 2 ans par rapport au délai importé à ces travaux entamés par un bureau de d’étude d’Alger installé à Oran en mai 2005. Hier lors de la visite du wali d’Oran, les jeunes nous ont montré des tablettes de cigarettes aménagées à proximité des locaux en question quant à ce projet qui tient en haleine toute une population. M. Boudiaf s’est dirigé par la suite vers la commune de Sidi Benyabka où il fut reçu chaleureusement par la population de cette bourgade. Qui végète dans l’enclavement déplorable et nécessite une réelle appréhension des pouvoirs publics notamment la dégradation du réseau d’infrastructures de base et l’absence du service du transport en commun cette action vise à sustenter la crédibilité de l’Etat à travers la concertation et la communication. Il s’agit ici de relever un challenge et un défi de mener à bon escient la question relative ou développement urbain, les grandes lamentations de la commune de Sidi Benyebka. Isolée et recluse. Et l’hiver s’annonce encore une fois avec les mêmes inquiétudes autour des carences urbaines et des misères qui jonchent le décor de cette collectivité où l’hygiène publique, les transports collectifs, l’environnement ou les infrastructures scolaires restent chaque année marqués par des échecs et les déficits qui ne dérangent nullement les élus des assemblées locales, sont hélas le signe de la fatale régression frappant la maintenance et la gestion catastrophique. La délégation s’est par la suite rendue à la commune de Kristel distante d’une dizaine de bord du chef lieu de la localité où le responsable de l’exécutif s’est enquis du taux d’avancement du futur port de pêche et de plaisance pour lequel une enveloppe financière de l’ordre de plus de 60 milliards de dinars a été allouée quant à l’aménagement urbain en question à Kristel est en phase des réalisations des ouvrages intégrés dans une liste concertée de onze projets communaux autofinancés.
Des projets qui coûteront aux contribuable, un montant de 11 milliards de cts du budget primitif communal de cette année qui s’élève à 30 milliards de cts selon la fiche de calcul des recettes fiscales de l’année 2010 pour une population estimée à 17 000 habitants, si l’on se réfère aux statistiques.
Les propositions de la commission des finances a évoqué en priorité l’aménagement urbain qui présente un besoin pressant d’entreprendre pour cette commune vu l’état de la voirie pour se faire une enveloppe financière estimée à 36 millions de DA a été consacré pour un aménagement ciblant la rue Reguiba Abdelkader et la rue Benguedih qui ont nécessité un montant de 6 millions de dinars la route d’El Braya plus de 8 millions de DA et le double de ce montant pour la RN 13 soit 16 millions de DA. Le reste de la commune devra atteindre le budget primitif que devra adopter l’assemblée communale en 2011. Dans le cadre de la perspective de projets autofinancés, une cagnotte de l’ordre de 5 millions de DA a été également consacrée pour l’aménagement d’un grand espace vert avec une aire de loisir et de détente, à proximité de la route menant vers la daïra de Sig. Dans le même ordre d’idées, le wali d’Oran n’a pas du tout été satisfait des résultats concernant les projets inscrits au niveau de la wilaya d’Oran et exprimé son profond attachement pour la concrétisation des opérations en cours de réalisation pour lesquels la loi de finances qui a accordé, selon son article 43 de la LFC 2010, qui se prolonge afin de respecter les engagements entrepris. Dans ce sillage : le nouveau wali d’Oran a demandé la poursuite de la mise en œuvre d’une campagne de sensibilisation et doit être orientée en directions des autorités locales d’assurer la pérennité. Mais faute de moyens, certains endroits ressemblaient à de véritables décharges. Dans bien de domaines notamment en hygiène et de transport public, Oran et sa périphérie restent plutôt à la traine. A l’image des scandales et des agitations qui secouent très souvent les arènes du pouvoir municipal, le décor urbain et social reste livré au désordre marquant plusieurs secteurs de gestion des préoccupations des citoyens. Nourries au registre du laxisme et des médiocres improvisations au rythme des mêmes fausses notes et les mêmes dérives qui réduisent à néant les belles ambitions collectives. Mais comment assurer à Gdyel un avenir économique culturel social digne de son rang de métropole régionales. Le wali d’Oran a quitté les lieux en rappelant aux acteurs concernés le fait et ce qui reste à faire.

N. Bentifour
Mercredi 17 Novembre 2010 - 22:01
Lu 1547 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+