REFLEXION

LE WALI A SIDI-ALI : Logements, eau potable et routes, revendications des citoyens

Continuant sur sa lancée et sa dynamique de travail, M. Houcine Ouaddah a visité lors de la journée du mercredi 3 aout la daïra de Sidi-Ali, qui est l’une des communes pauvres et déshéritées en matière d’infrastructures comme Ouled Maallah et Tazgait.



LE WALI A SIDI-ALI : Logements, eau potable et  routes, revendications des citoyens
Justement dans cette dernière, le wali a visité le centre de santé qui est devenu trop exigu face à l’accroissement de la population locale et qui du coup ne répond plus aux exigences en matière de soins et de capacité d’accueil, c’est ainsi que le responsable de l’exécutif a ordonné la construction d’un nouveau centre plus spacieux et plus « digne » de ce nom. Les habitants de la région revendiquent pour la plupart, de l’eau potable et un CEM car leurs enfants sont obligés de faire des kilomètres souvent à pied pour pouvoir suivre leurs études, les fellahs ont aussi à parler de la prolifération du sanglier qui fait des ravages dans la région. Le wali a aussi accordé une enveloppe de 2 millions de dinars pour la rénovation du stade et l’achat d’équipements, fidèle à son habitude, le wali a discuté longuement avec les citoyens pour apaiser leurs souffrances et leur anxiété en leur promettant plus d’infrastructures vu que beaucoup de projets devraient être programmés du coté de cette région déshéritée. A Ain-Yaakoub, une bourgade oubliée, les gens ont tenu à faire part de leurs revendications au wali, qui sont l’eau et le bitumage des routes, vu la rareté du liquide, certaines citernes approvisionnent les gens de cette région avec une eau salée et imbuvable alors qu’une source se trouve à moins de trois kilomètres. A Ouled Maalah, le CEM en cours de réalisation accuse un énorme retard à cause du réseau haute tension qui passe juste au dessus du site, la société « Sonelgaz » a été saisie depuis le 20 avril mais rien n’a été fait, le responsable de la Sonelgaz a affirmé au chef de l’exécutif que d’ici 20 jours, le problème sera résolu. Au niveau de la polyclinique, certains citoyens dénoncent la « fugue » de certains médecins et infirmiers, qui ne viennent le plus souvent que la matinée, l’après midi, les malades et ceux qui sont victimes de simples accidents domestiques sont orientés vers les centres de santé de Sidi-Ali et Ain-Tédelès. Le wali a donné des instructions aux responsables concernés afin que les horaires soient respectés afin de soulager la population. A Sidi-Ali, le wali a visité plusieurs projets dont les terrains qui devraient abriter les 208 logements RHP, la future gare routière et de la future maison de jeunes. La poste de la commune étant devenue trop exigüe, il est prévu une nouvelle agence postale, plus grande et plus spacieuse qui viendrait mettre fin aux souffrances des nombreux usagers. Durant cette visite, le wali M.Houcine Ouaddah a pu s’enquérir sur la situation de certains réseaux d’AEP en cours de réalisation, les travaux avancent et les habitants de la région devraient étancher leur soif dans peu de temps, c’est justement l’une des satisfactions de cette visite et de la plupart des citoyens de la région, qui attendent avec impatience la fin de leur calvaire.

Réflexion
Dimanche 7 Août 2011 - 10:39
Lu 408 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+