REFLEXION

LE WALI A INSTRUIT LE MAIRE DE MOSTAGANEM : L’état civil désormais ouvert tous les samedis

Pour améliorer la qualité des prestations des services, et dans le souci d’activer les demandes formulées par les citoyens en matière de délivrance des documents de l’Etat Civil, et d’alléger l’encombrement des services de l’état civil, le wali a instruit le maire de Mostaganem de procéder à l’ouverture du service de l’état civil, tous les samedis.



Lors d’une réunion regroupant les élus et les responsables locaux de la Commune de Mostaganem tenue au siège de la wilaya de Mostaganem, ce mardi, M. Temmar Abdelwahid a insisté sur la mise en place d’un dispositif relatif à une meilleure gestion des affaires communales et la prise en charge des préoccupations des citoyens de la wilaya. Une initiative plutôt bénéfique qui permettra aux travailleurs de se rapprocher durant leur repos, de l’administration concernée, pour se faire délivrer les pièces administratives, dont celles relatives à l’Etat civil, et également les autres documents à l’exemple des cartes grises. Dans ce contexte, le service de l’état civil de la Commune de Mostaganem a été choisi, donc, pour prendre en charge cette expérience. D’autre part, lors de la réunion un plan de travail relatif à des réalisations des travaux de construction et d'urbanisme qui seront effectués les mois prochains de l’année 2016 a été présenté. Dans le même contexte, des études pour la réalisation des espaces verts, de l’aménagement des trottoirs et la pose du carrelage à travers plusieurs endroits au centre de la ville ont été présentés. L’extension et la rénovation du réseau éclairage public sur les grandes avenues avec l’aménagement urbain des quartiers, organisation de transport et circulation à travers ladite commune ont été au cœur des discussions.  Le wali veut montrer sa disponibilité envers toutes les autorités locales, qui a-t-il indiqué « nous sommes réunis, aujourd'hui, pour un point commun, celui du bien être de la wilaya et de son développement ». Le wali a également souligné lors de son discours qu'il faut multiplier les efforts pour préserver la dignité du citoyen. Après la visite d’inspection, qu’il a eu à effectuer à travers les artères de la ville de Mostaganem, le wali a pu constater un décalage sur les explications fournies au niveau de plusieurs sites visités, tels la présence d’amas d’ordures à travers plusieurs quartiers et cités, le problème d'assainissement, le commerce informel qui a pris de l'ampleur, les constructions illicites des bidonvilles qui poussent comme des champignons un peu partout dans la Commune. Il a déclaré à ce sujet que : « la loi de l'urbanisme doit être respectée, afin de préserver et mettre en valeur les qualités de l'environnement, renforcer l'identité urbaine et paysagère de la Commune’’. Avant de poursuivre : ‘’on doit au moins respecter la loi, afin de reloger ceux qui sont exposés au danger et que leurs demeures ne nécessitent pas d'être réhabilitées. Concernant les commerçants installés à hauteur des trottoirs, M. Temmar n’a pas manqué de dire que cet endroit est réservé aux piétonniers, et que les marchands occupant ces espaces doivent être évacués immédiatement vers d'autres lieux. Plusieurs projets réalisés qui ont vu le jour et d'autres en voie de réalisation sont entrepris pour améliorer l’image des espaces publics dans le cadre du développement urbain. 

Flih S.
Mardi 2 Février 2016 - 18:50
Lu 653 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+