REFLEXION

LE VICE-MINISTRE DE LA DEFENSE NATIONALE GAID SALAH : ‘’L’armée n’interviendra pas dans la présidentielle’’



Le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah a confirmé, ce samedi que l'armée nationale populaire n'interviendra pas dans la présidentielle  prévue le 17 avril 2014.  Gaid Salah a déclaré, lors de son  entretien avec la secrétaire général du PT ,Louisa Hanoune,  que  le président de la République écarte toute  participation de l’armée dans la prochaine présidentielle, en appuyant  les orientations du président Bouteflika visant à préserver l’unité et la stabilité de l’institution militaire et la souveraineté de l’Algérie  qui ,en aucun cas elle n’acceptera la création d'une base militaire étrangère sur son territoire. Selon un communiqué du parti des travailleurs, qui révèle les détails de la rencontre qui a réuni sa secrétaire générale, Louisa Hanoune avec le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'ANP, le général de corps d'armée,  Ahmed Gaïd Salah, les réponses de Gaid Salah à Louisa Hanoune réaffirment  la déclaration du Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, Ministre de la Défense Nationale, qui  condamne toute atteinte à l’unité de l’armée nationale populaire, tout en ordonnant à ne pas l’impliquer dans l’élection présidentielle. Et selon Hanoune, le général, Ahmed Gaïd Salah, a souligné que l’armée nationale populaire, ne va pas s’immiscer dans les affaires politiques, et il a insisté sur le cachet républicain et populaire de l’armée et sur son attachement historique à la nation, au motif que l'armée populaire nationale est le descendant de l’armée de libération nationale. Comme, il  a assuré que toutes les conditions sont réunies pour assurer le rendez-vous électoral, et que les éléments de l’armée nationale populaire exerceront leur droit de vote sans aucune orientation. En ce qui concerne la lutte contre le terrorisme, la déclaration de Louisa Hanoune, a rapporté la confirmation du vice-ministre de la défense, de la disposition de l'Armée nationale populaire humainement et techniquement pour défendre l'intégrité du pays sans aucune ingérence extérieure. Lors de cette rencontre, Louisa Hanoune, n’a pas hésité à évoquer   la situation interne du pays et la crise dans la wilaya de Ghardaïa, ainsi que les problèmes sociaux, tels que ceux des retraités et des éléments du service national, des victimes du terrorisme. Le chef d'état-major a confirmé, par ailleurs, que les éléments de la garde communale sont intégrés dans les rangs de l’armée nationale populaire et jouiront des mêmes droits dont jouissent les éléments de l'Armée nationale populaire.  Loin de la déclaration de Hanoune, les observateurs s'interrogent sur les raisons pour lesquelles le ministère de la Défense n’a pas délivré une déclaration officielle sur les axes de cette rencontre?        

Salim
Dimanche 16 Février 2014 - 18:18
Lu 268 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+