REFLEXION

LE TRIBUNAL CRIMINEL DE BOUIRA : 10 ans de prison pour l’assassinat d’un enfant de 13 ans

Le tribunal criminel de Bouira a condamné le dénommé (KTHM) à 10 ans de prison ferme pour homicide volontaire sur la personne d’un jeune enfant âgé de 13 ans à peine. Le procureur de la république a requis la prison à perpétuité à l’encontre de l’inculpé.



LE TRIBUNAL CRIMINEL DE BOUIRA : 10 ans de prison pour  l’assassinat d’un enfant  de 13 ans
La genèse de cette affaire remonte au mois de mars de l’année en cours où il a été trouvé le corps sans vie du jeune enfant Mohamed Amine, âgé de 13 ans et résident au douar « Lamrahnia ». Le corps a été trouvé jeté près de la ligne de chemin de fer reliant Alger à l’est du pays. Après la découverte du corps de la victime, une alerte a été donnée ayant conduit à l’arrivée sur les lieux des éléments des services de la gendarmerie nationale et ceux de la protection civile qui ont acheminé le corps vers le service de la morgue de l’hôpital, en vue d une autopsie. Cependant, les indices trouvés sur le corps de la jeune victime ont pu faciliter la tâche aux enquêteurs d’identifier l’assassin. Après une opération de recherche, les éléments de la gendarmerie nationale sont arrivés à mettre la main sur le coupable qui n’est autre que l’oncle de l’enfant, âgé de 36 ans, célibataire et exerçant dans une entreprise de travaux publics. Ce dernier a reconnu son forfait. Selon l’arrêt de renvoi, le mis en cause a surpris, en flagrant délit, son neveu voler à l’intérieur de son domicile 3 téléphones portables. Identifié, l’enfant a rendu 2 téléphones sur le champ et préféré temporiser pour la remise du troisième appareil. Néanmoins après ce premier incident et de retour à midi à son domicile, l’oncle a été cette fois ci surpris de voir son domicile complètement saccagé, avec la présence de son neveu Mohamed Amine sur le lieu et dans les poches 150 mille Da. Pris de rage, l’inculpé a étranglé l’enfant de toutes ses forces pour lui ôter ainsi bêtement la vie. Après son forfait, le mis en cause a gardé le corps inerte de l’enfant à l’intérieur de son domicile, durant tout l’après-midi, de peur qu’il ne soit découvert, pour le transférer ensuite, dès la nuit tombée vers la voie du chemin de fer dans l’espoir de camoufler éternellement ce crime. Le lendemain au passage du train, le corps fut découvert par le chauffeur qui a alerté les services de sécurité. Au tribunal, le procureur a requis la prison à vie à l’encontre de l’inculpé qui écopa après délibération d’une peine de 10 ans de prison ferme et d’une amende de 230 millions de centimes, dont 200 millions de centimes pour le père de la victime. Le même tribunal criminel a infligé une peine à 20 ans de prison ferme pour l’assassin de son oncle paternel à l’été 2009 après avoir été poursuivi pour homicide volontaire avec préméditation. Les faits de cette histoire se sont déroulés au mois de juin, dans le douar de « Lamkhalfa » relevant de la commune de Mesdour, daira de Bordj Khris, située à 70 Kilomètres au sud de la wilaya de Bouira. Suite à une altercation verbale entre l’assassin et son oncle, une vive tension s’est emparée du premier qui est allé après la prière du Maghreb se procurer de chez lui un couteau pour réaliser l’irréparable. Ce dernier, après avoir frappé d’une grosse pierre son oncle à la tête, lui asséna en plus quelques coups mortels pour ne jamais se relever. La victime a rendu l’âme durant son transfert par son frère à l’hôpital. Le meurtrier a pris la fuite après son forfait, mais il s’est rendu quelques temps après aux services de sécurité pour se voir inculper et remis à la justice.

Raffik
Mardi 22 Décembre 2009 - 10:02
Lu 834 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+