REFLEXION

LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL D’ORAN: Dévalisé de 142 millions par ses propres voisins

Trois jeunes individus, en détention provisoire, accusés d’association de malfaiteurs, de vol et de détérioration de biens d’autrui, ont comparu, avant-hier, devant le tribunal correctionnel d’Oran pour répondre des faits qui leurs étaient reprochés. Certains, parmi les présumés complices accusés, de recel, étaient absents à l’audience.



LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL D’ORAN: Dévalisé de 142 millions par ses propres voisins
Selon l’arrêt de renvoi, on était au mois de novembre 2010 lorsque les mis en cause ont profité de l’absence de leur voisin, parti avec sa famille en vacances. Comme ils étaient voisins de leur victime, ils ont dû savoir qu’ils pouvaient agir sans inquiétude. A la nuit tombée, ils ont d’abord escaladé le mur d’enceinte pour atterrir dans le jardin à partir duquel ils ont gravi la façade de la maison, située au centre-ville d’Oran, pour se hisser sur le toit à l’aide d’une échelle trouvée sur les lieux. Ils ont ensuite arraché plusieurs tuiles et cassé le faux-plafond pour faire un trou assez large qui leur a permis de s’introduire à l’intérieur et de s’emparer des objets de valeur facilement transportables. Ce qui fut fait. Ils sont ressortis avec cinq micro-ordinateurs portables, quatre téléphones cellulaires et une somme d’argent en dinars et en devises étrangères. Le montant total du butin a été évalué à quelques 142 millions de centimes. Suite à la plainte de la victime, les éléments des services de sécurité ont immédiatement déclenché une enquête qui s’est soldée par l’identification des présumés cambrioleurs et de les arrêter avant de les présenter au parquet qui les placés sous mandat de dépôt et laissé les receleurs en liberté provisoire.Tous les individus impliqués dans l’affaire ont déclaré devant le tribunal qu’ils ne savaient pas que les objets achetés provenaient d’un vol. Parmi eux, une jeune fille a reconnu avoir acheté trois téléphones portables d’un modèle de luxe pour la somme de 6.000 DA.
Les trois présumés voleurs, quant à eux, ont nié en bloc tous les faits qui leur étaient reprochés. Dans son réquisitoire, le procureur général n’a pas été du tout tendre avec les inculpés, et a terminé en réclamant 5 ans de prison ferme pour les présumés voleurs et 3 ans de la même peine pour leurs complices. Après avoir entendu les plaidoiries de la défense et pris notre de la requête de la victime, qui a demandé réparation du préjudice, le tribunal a annoncé que le jugement a été mis en délibéré et sera rendu sous huitaine.

L. Islam
Mardi 15 Mars 2011 - 11:52
Lu 552 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+