REFLEXION

LE TRANSFERT DE L’ETAT CIVIL DIVISE A ORAN : Le Syndicat monte au créneau et sort ses griffes



Le transfert de l’état civil est au centre, d’une nouvelle épreuve entre le syndicat des communaux et l’exécutif communal d’Oran et pour cause, les communaux voient d’un mauvais œil le choix de 60 employés du service concerné par le transfert vers les nouveaux bureaux. Les syndicalistes à leur tête Mentefakh Ahmed s’interrogent sur le sort réservé aux 80 agents restants qui travaillent dans ce service et qui n’ont pas été informés des suites qui leurs sont réservées note Bakhti Brahimi Mokhtar responsable de l’information au sein de la coordination. Les syndicalistes qui refusent le transfert et « l’éloignement du service du siège de l’hôtel de ville » estiment que les locaux sont très mal adaptés pour accueillir l’état civil de la plus grande commune d’Algérie. Ce n’est pas adapté à un service aussi névralgique. En effet les communaux estiment que l’exiguïté des lieux du nouveau service de l’état civil empêchera sans nul doute un bon déroulement des prestations de services qui dans l’actuel siège plus spacieux donnent du fil à retordre aux employés ajoute notre interlocuteur. Il y a lieu de rappeler que le service de l’état civil délivre quotidiennement entre 4000 et 5000 actes de naissance est pris d’assaut quotidiennement par un nombre incalculable d’usagers. Il y a lieu de noter que le syndicat a décidé de porter l’affaire devant le wali d’Oran « afin de trouver une solution urgente à ce conflit latent » qui ne dit pas son nom. Le syndicat va recourir au débrayage d’une grève si aucune solution n’est trouvée.

N. Bentifour
Samedi 31 Juillet 2010 - 00:01
Lu 255 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+