REFLEXION

LE TERRORISME FRAPPE ENCORE : Les terroristes Barons de la drogue !?



24 heures après la déclaration du ministre de l’intérieur M. Dahou Ould Kablia, faisant foi du retour de la stabilité, les terroristes sanguinaires ont frappé à l’Est du pays, provoquant un carnage dans une veillée de célébration de mariage.Cinq citoyens ont été assassinés, et une sixième personne gravement atteinte.Ceci démontre clairement un sens de relâchement de la vigilance, encouragé par les discours de certains responsables et surtout des dernières mesures qui désarmées beaucoup de patriotes, appelés à restituer leurs armes de défense contre ce terrorisme résiduel. « Nous l’avons signalé à maintes reprises au responsables, que le terrorisme existe encore, il attend, il choisi le moment opportun pour signer ses crimes » déclarera un groupe de combattant du terrorisme. En ajoutant que la vigilance est de mise, nous demeurerons en alerte, loin de penser que la situation est calme. Ainsi la drogue qui continue à circuler est très convoitée par les groupes terroristes qui ont des liens et contacts avec les barrons de ce trafique. 11 tonnes et demi de Kif saisies durant ce premier semestre de cette année. Rien qu’à Oran 3O9 personnes dont cinq femmes ont été arrêtés dont 182 individus écroués, dans 276 affaires de trafic de drogue. 45 kg de kif traité et 1622 comprimés de psychotropes saisis à Oran. On remarque aussi que le trafic de drogue a diminué durant ce premier trimestre, car c’est le centre du pays qui s’est transformé en carrefour de cette substance, dont des terroristes ont pris le relais de la distribution. Les statistiques nationales parlent, au cours du quatrième trimestre de l’année écoulée, les services de sécurité ont mis la main sur une quantité de 21.882,186 kg de résine de cannabis, 170 grammes de graine de cannabis, 93 plants de kif et 24.765 comprimés de psychotrope. Selon des spécialistes, tous transit à partir du pays de notre voisin le Roi, la participation de certains éléments de la sécurité Marocaine participe dans ce commerce illicite, en escortant les trafiquants marocain à partir des villes de Hoceima et Chefchaouen en passant par Nador. Ces éléments repérés et eux même ont étaient filés sans le savoir et sur leur propre territoire. Donc la complicité du Maroc officiel n’est pas à écarter, tant que les éléments du service de sécurité continus à protéger les trafiquants. Seulement, comme nous l’avons relatés souvent, en tirant la sonnette d’alarme, pour se débarrasser de ce fléau, il est tout à fait simple de procéder à la révision du code pénal et emboîter le pas de la justice Malaisienne, Thaïlandaise et Indonésienne, - La condamnation à mort des trafiquants de drogue avec l’exécution et la perpétuité aux petits consommateurs qui refusent de se faire intoxiquer auprès des centres spécialisés. Dans le cas contraire les algériens sont menacé surtout la jeunesse poussante. Car les terroristes se sont transformés en baron de la drogue.

Ibn Khaldoun
Lundi 28 Juin 2010 - 11:18
Lu 338 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+